11 mars 2024

Temps de lecture : 3 min

L’affiche des JO : une fresque foisonnante inclusive et paritaire signée Ugo Gattoni

40.000 personnages, 47 sports, des monuments en veux-tu, en voilà... L’affiche officielle des JO de Paris 2024 ne manque pas de détails. Et première du genre, elle fait cohabiter les Jeux olympiques et paralympiques sur le même plan, sous forme de diptyque. Une démarche Inclusive.

JO

L'affiche officielle de JO parisiens ne manque pas de détails...

Où est Charlie ? Depuis le 4 mars, les plus patients cherchent en vain le mince jeune homme au bonnet à pompon et au sweat-shirt à rayures blanches et rouges parmi les 40.000 personnages (oui, vous avez bien lu : 40.000…) dessinés sur l’affiche officielle des Jeux Olympiques de Paris 2024. Ils devraient toutefois cesser de perdre leur temps car l’illustrateur britannique Martin Handford n’est pas le dessinateur de cette imposante œuvre. L’heureux élu, Ugo Gattoni, explique, « J’avais envie de quelque chose d’épique, de grandiose, mais aussi d’un sentiment de fête joyeuse, qui grouille, hyper foisonnante »,  un travail qu’il qualifie de  « pari surréaliste où on essaie de garder beaucoup de poésie et d’humour ». Tandis que Joachim Roncin directeur chargé du design au sein du comité d’organisation des JO ajoute, « nous avons mis un point d’honneur à ne pas utiliser l’Intelligence artificielle pour générer des images,  ces personnages, sont tous faits à la main » et « artisanalement ». 

L’idée de départ, lorsque les dirigeants de Paris 2024 lui demandent  de réaliser les affiches officielles des prochains Jeux olympiques 2024, « a tout de suite été d’imaginer une ville-stade ouverte sur le monde, un temps suspendu dans lequel on peut se balader à travers des microcosmes où cohabitent joyeusement monuments parisiens et disciplines sportives ». Ce parisien né en 1988 et diplômé en communication visuelle s’est donné à cœur joie, en s’enfermant quatre mois d’affilée pour élaborer le projet.

Pas de drapeau français – contrairement à l’affiche des Jeux de 1924 où il apparaissait derrière des hommes torse nu -, mais une Marianne et le logo Paris 2024. « 

Et fait historique, pour la première fois en 33 Olympiades, l’objet consacre à la fois les Jeux olympiques et paralympiques, en face à face.  Le diptyque réuni forme une immense arène inclusive.

Pas moins de 47 sports (29 sports olympiques et 18 sports paralympiques) sont représentés dont les nouveaux venus de cette édition (Breaking, Escalade, Skateboard et Surf). Les symboles parisiens comme le Pont Neuf, le Stade de France, la Coulée Verte, les Invalides, la Tour Eiffel, le Grand Palais, le Trocadéro, l’Arc de Triomphe, le métro et le Pont Alexandre III n’ont pas été oubliés. Le parcours de la flamme est aussi illustré. Le mythique trois-mâts Belem qui va transporter le « feu sacré » de Grèce au port de Marseille flotte sur l’océan tout près du trimaran de course Maxi Banque Populaire XI qui acheminera la flamme jusqu’en Guadeloupe et en Martinique.

Pour symboliser la parité, un nombre égal d’hommes et de femmes apparaissent au premier plan.

Les Phryges, mascottes réalisées à partir du modèle du bonnet phrygien, apparaissent à huit reprises, ainsi que les médailles, les podiums et la torche qui semble bizarrement sortir des eaux. Une colombe, symbole de paix, est assise, comme sur un perchoir, sur le bras en croix d’un plongeur qui semble prêt à faire le grand saut. En arrière-plan, la vague tahitienne de Teahupo’o, qui accueillera l’épreuve de surf, apparaît dans toute sa splendeur juste en dessous de la patrouille de France en plein vol.

« Ouvrons grand les Jeux », vante Tony Estanguet, le président de Paris 2024.

« Véritable fresque mettant en scène le sport dans la ville, ces affiches sont également une ode à notre devise : « Ouvrons grand les Jeux », vante Tony Estanguet, le président de Paris 2024. Elles portent en elles le récit de nos Jeux, un récit à la fois festif, émouvant et universel qui parle à chacune et à chacun d’entre nous. »

Pour la première fois, ces affiches seront accessibles en réalité augmentée pour les supporters des Jeux. L’emballage de ces dernières comporte un code QR qui renverra à une expérience immersive donnant vie numériquement à l’œuvre d’art. Expérience qui sera quant à elle, lancée le 19 juillet à la fois sur l’application officielle du CIO ainsi que sur le compte Snapchat @olympics.

Des objets de collection en vente dès le 5 mars

Enfin, tels des objets de collection, les Affiches officielles de Paris 2024 seront disponibles à la vente en format 30x40cm à partir de 20 euros et 50x70cm à partir de 29 euros. Imprimées en France, elles sont à retrouver sur la boutique en ligne de Paris 2024, dans les 7 boutiques de Paris 2024 (Lyon, Paris au Louvre, aux Halles, à la Défense…) ainsi que dans la boutique du Musée Orsay.

Voici quelques œuvres de l’artiste, illustrateur et dessinateur hors pair, Ugo Gattoni

Hippopolis Carré Hermès

À lire aussi sur le même thème

Les Newsletters du groupe INfluencia : La quotidienne influencia — minted — the good. Recevez une dose d'innovations Pub, Media, Marketing, AdTech... et de GOOD

Bonne idée ! Je m'inscris !

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia