5 décembre 2010

Temps de lecture : 2 min

Lady Dior innove dans l’interactivité

Pour clôturer le 4ème et dernier volet de la saga Lady Dior, «Lady Grey London», la maison Dior utilise les dernières technologies de reconnaissance d’image qui permettent de visionner le court-métrage directement sur son mobile en «flashant» le visuel de presse. A vos téléphones.

Pour clôturer le 4ème et dernier volet de la saga Lady Dior, «Lady Grey London», la maison Dior utilise les dernières technologies de reconnaissance d’image qui permettent de visionner le court-métrage directement sur son mobile en «flashant» le visuel de presse. A vos téléphones.

Dior et le web 2.0, c’est une grande histoire d’amour. La maison avait été le premier grand nom du luxe en 2007 sur Second Life, avec la présentation virtuelle de la collection de Victoire de Castellane pour Dior Joaillerie. Puis elle avait été pionnière également sur Twitter  dès mai 2009.

Cette fois-ci Dior innove en utilisant les dernières technologies mobiles pour créer le pont entre sa campagne print et son court-métrage sur Internet. Le mobinaute pourra visualiser le tout dernier film «Lady Grey London» directement depuis son smartphone, en «flashant» le visuel.  Qu’il soit à Paris, Londres, New York, Moscou ou Pékin.

Pour cela, il suffit de télécharger une application gratuite sur getwimo (compatible iPhone, Androïd et  Blackberry), une technologie résolument avant-gardiste qui délivre des contenus mobiles sur de la reconnaissance d’image. «Une fois l’application lancée, il suffit de photographier le visuel de la campagne pour visionner le film directement sur son smartphone», explique Stéphane Galienni  co-fondateur de l’agence Balistik*Art, qui a imaginé l’opération. Un formidable outil de géolocalisation pour la marque, qui saura en temps réel qui a regardé sa pub, à quel moment et dans quelle ville!

Alors que cache donc Marion Cotillard dans son sac? Quels secrets dissimule t-elle, qui fuit-elle?  Depuis mai 2009, Dior Couture construit son image sur l’imaginaire cinématographique qui marqua les débuts de son créateur (Christian Dior a notamment habillé Marlène Dietrich dans Le Grand Alibi d’Alfred Hitchcock  en 1950 et a été nominé aux Oscars  du meilleur costumier en 1954),  et reprend les codes du film noir: Lady Noir à Paris (filmée par Olivier Dahan), Lady Red à New York (Jonas Akerlund), et Lady Blue à Shanghai (David Lynch).

La révélation approche. En attendant, INfluencia vous propose de découvrir le teaser Lady Grey London en scannant le visuel de presse (ci-dessus) depuis votre smartphone. Marion Cotillard,  vêtue d’une coiffe à plumes et d’une robe glamour couleur argent, sort une clé de son bustier dans un cabaret chic de Londres, pour la tendre aux spectateurs…

Et dès mercredi 8 décembre, découvrez enfin «La» révélation, avec le film fantastique et muet réalisé par John Cameron Mitchell, et inspiré par John Galliano. Place à Lady Grey à Londres, et son apothéose à l’intérieur du London Eye (la Grande roue du Millénaire), l’un des monuments les plus célèbres de la capitale britannique. Alors, flashons…

Isabelle Musnik

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia