12 septembre 2011

Temps de lecture : 1 min

Klout me, I’m famous!

Désormais, que vous soyez «Curator», «Pundit», «Explorer» ou encore «Specialist» votre «Klout Score» vous ouvre les portes de mondes parallèles…

Nous nous demandions le mois dernier dans nos colonnes s’il fallait choisir entre «Klouter ou travailler ?» . Il semblerait que certaines marques aient compris que le phénomène Klout pouvait dépasser le cadre stricto sensu de la mesure de l’activité sur les réseaux sociaux et en faire un outil de brand experience.

La semaine dernière lors de la Fashion Night Out Party en Floride, le centre commercial americain Bal Harbour Shops organisait un VIP Lounge auxquelles seules les personnes ayant un Klout Score supérieur à 40 étaient invitées à rentrer… L’événement ayant été préalablement «buzzé» sur Twitter et Foursquare. «Certains participants ont également apprécié de voir leur Klout Score augmenter de 38 à 54 en une semaine jusqu’à l’événement» s’amuse dans thenextweb.com Christopher Renz, Agency Director chez BNR Group. (Tweet video de l’événement ici ou la vidéo ci dessous)

Lors de l’ouverture de ses nouvelles lignes entre San Fransisco, Los Angeles et Toronto en 2010, Virgin America a également invité un panel de 120 influenceurs à voyager gratuitement (avec connexion wi-fi gratuite évidemment) en contrepartie de quelques tweets… Au total, 120 participants et 140 relais d’opinion on généré plus de 4 600 tweets ainsi que 7,4 millions de pages vues sur des blogs et sites d’informations comme le L.A. Times ou CNN Money (source Ad Age).

Envie d’une suite au prix d’une chambre classique? Le Las Vegas Palm Springs Hotel & Casino a lancé son propre programme «The Klout Club» qui vous permet d’être surclassé.

Les fans de séries ne sont pas en reste. Pour le lancement de sa série Lone Star, la chaine américaine FOX offrait aux meilleurs «Klouters» qui feraient la promotion du premier épisode un service de pique-nique incluant des verres, des mugs, nappe, tee-shirt, mini glacière et un DVD du pilote.

Le désormais célèbre Huffington Post utilise Klout afin d’identifier les influenceurs pour leur donner la parole dans ses colonnes : «Utiliser Klout afin de comprendre les mécanismes de l’influence est clairement un enjeu pour nous. Nous espérons ainsi augmenter le niveau d’engagement de nos lecteurs et bénéficier de leurs expertises» confie dans le blog de Klout, Eric Hippeau, CEO du Huffington Post.

D’autres d’opérations ont aussi vu le jour chez  Red Bull, Subway, The Weather Channel…

A suivre…

Sylvain Bénémacher

Rubrique réalisée en partenariat avec ETO

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia