4 janvier 2012

Temps de lecture : 1 min

Kleenex s’immisce dans le rhume des facebookiens

Kleenex finit l’année 2011 en beauté en dénichant des internautes se plaignant d’un nez bouché pour leur envoyer un lot de consolation personnalisé en express.

L’opération intitulée «feel good» et réalisée par l’agence israélienne Smoyz,  introduit une nouvelle dimension d’interactivité sur les réseaux sociaux. Après la chasse aux fans, la marque entre dans l’ère de la maturité en engrangeant une opération contextuelle.

Kleenex s’invite dans la vie privée de 50 consommateurs en observant leurs posts et demandant les adresses de leurs amis. Pourquoi? Et bien tout simplement pour leur faire parvenir un paquet bien garni de mouchoirs et autres produits censés les aider à affronter leur coryza dans de meilleures conditions.

Une opération qui pourrait être taxée d’intrusive mais qui remporte largement l’adhésion du public concerné. Les résultats sont là : pour seulement 50 kits envoyés, 650 000 impressions, 1800 interactions et 100% des personnes qui ont reçu le kit Kleenex ont posté une photo sur facebook !

Une initiative qui s’inscrit pleinement dans la tendance 2012 de la réhumanisation décrite par la dernière étude Ipsos TrendObserver. Un geste d’attention intelligemment orchestré sur une période clé pour l’activité de la marque. Kleenex a bien fait de sortir ses petits mouchoirs pour humaniser le monde glacial du digital.

Une marque qui a bien compris que l’interaction sur les réseaux sociaux n’est pas magique et nécessite un brin de créativité …

Karima Bénamer

Rubrique réalisée en partenariat avec ETO

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia