27 avril 2011

Temps de lecture : 0 min

Kate et Willam: 2 milliards d’individus et moi et moi…

J’ai résisté. Croyez-moi, j’ai résisté, vraiment. Je ne voulais pas en parler de ce mariage dont on nous rabat les oreilles! Et auquel je n’ai même pas été invitée. Et pourtant l’été dernier, j’ai vraiment pris le thé et mangé des cucumber sandwiches à Buckingham. Et j’ai fait la révérence à la reine. Tant pis, je n’assisterai pas à la noce. Après tout, Tony Blair non plus. Mais j’ai finalement craqué. Et moi aussi j’écris un édito sur le «conte de fées» le plus médiatisé de la planète, après celui de Cendrillon. Et comme quelque 2 milliards de téléspectateurs vendredi, je jetterai un coup d’œil au «Oui» de Kate et de William…

Car après tout, des mariages autant digitaux et marketing, il n’y en a pas beaucoup en ce monde vulgaire. Une page facebook consacrée à l’événement, une application dédiée aux paris sur le déroulement du Royal Wedding, une cérémonie retransmise en direct sur YouTube via la chaîne officielle de la royauté The Royal Channel, un compte Twitter du Press Office… Sans parler de tous les produits kitsch et moins kitsch vendus autour du jeune couple.

Bref que du bonheur pendant quelques jours et un véritable cas d’école…

  Isabelle Musnik

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

10/09/2021
Peur sur la ville

Non je ne vais pas vous parler de Bébel, mais de Xavier. Xavier, c’est le nom de ce robot déployé pendant trois…

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia