4 mars 2011

Temps de lecture : 2 min

Joey Starr plus fort que Bruel ?

L’un des monuments du rap français devient le fer de lance d’une nouvelle salle de poker en ligne intitulée MyPok.fr. C’est la première fois que le rappeur controversé cède aux sirènes de la pubTV. Et ça pour la marque, c’est «d’là bombe bébé!»…

Si une campagne TV risque de faire du bruit à partir du 13 mars, c’est bien celle que vous voyez ci-dessous… Pour son lancement dans l’univers impitoyable du poker, MyPoker.fr a misé sur Joey Starr pour vite jouer dans la cours des grands.

Le film imaginé par l’agence TVLowCost et réalisé par 15 Août Productions sera sur les écrans à partir du 13 mars sur TF1, Canal +, NRJ 12, Direct 8 et Eurosport. Le Web est aussi mis à contribution avec une diffusion sur une centaine de sites Internet.

La «pokermania», bien en place dans notre pays depuis plusieurs années, s’est amplifiée à la suite de l’ouverture du marché aux acteurs français. La majeure partie des sites de poker en ligne a fait appel à des stars pour se créer de la notoriété.

Que ce soit Winamax avec le pionnier en la matière, Patrick Bruel ou PokerStars avec récemment Sébastien Chabal et l’acolyte de Joey Starr, Kool Shen, les sites ont réussi leur pari en s’implantant de manière durable dans l’esprit des joueurs.

Une petite exception quand même pour MyPok.fr, qui, étant le dernier arrivé, devait se différencier du lot: «nous cherchions quelqu’un avec du caractère et une forte personnalité pour tenter de nous distinguer des nombreux autres sites concurrents. Nous voulions aussi faire appel à une star qui n’avait jamais fait de publicité en France, pour optimiser sa crédibilité et son engagement à la marque», explique Rodolphe Muller, Directeur Général de TVLowCost & TVLowCost Digital. Et de rajouter «Cette stratégie a été validée par la présidente du groupe Socodem. Quand elle a rencontré Joey Starr et qu’elle a découvert son histoire et ses projets, elle a été convaincue que c’était l’ambassadeur idéal pour sa filiale».

Qui aurait cru que le recrutement de Joey Starr était une décision féminine? Un choix de «celebrity marketing» qui pourrait s’avérer judicieux, surtout depuis que l’artiste a redoré son image grâce au film «Le bal des actrices (2009)» et la série Mafiosa produite par Canal+, où il incarnait le rôle d’un mafioso peu enclin aux minauderies.

Une chose est certaine pour les marques de poker en ligne, comme le chantait le duo mythique NTM au début des années 90 (déjà…), le monde de demain leur appartient, car la puissance est dans leurs mains…

Gaël Clouzard

La rédaction

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia