2 novembre 2014

Temps de lecture : 4 min

@jehanlb : savoir parler le vieux français sur Twitter

Un trublion sévit sur Twitter à coup de vieux françois et tient en haleine quelque 10 600 abonnés. Lui, c'est Jehan le Brave, porte-parole d'une époque, au final, pas si éloignée de la nôtre : le Moyen-Âge...

Un trublion sévit sur Twitter à coup de vieux français et tient en haleine quelque 10 600 abonnés. Lui, c’est Jehan le Brave, porte-parole d’une époque, au final, pas si éloignée de la nôtre : le Moyen-Âge…

Il y a quelques semaines, INfluencia traitait du rôle des comptes parodiques sur Twitter. Ces drôles d’oiseaux attisent la curiosité de l’internaute, friand d’humour décalé et de punchline en tout genre. Nous découvrons aujourd’hui Jehan le Brave, autoproclamé  » Dauphin de France  » et venu tout droit du Moyen-Âge. Langue acerbe et armure reluisante, Jehan nous ouvre les portes de son royaume et décrypte à sa manière les incohérences et les phénomènes de notre société dite moderne…

Nadyne Morano > Voldemort
— Jehan le Brave (@Jehanlb) 26 Octobre 2014

INfluencia : qui est Jehan le Brave ? Une référence historique ou le simple fruit de votre imagination ?

Jehan le Brave : j’ai inventé Jehan de toutes pièces avec la volonté de créer un personnage qui viendrait tout droit de son Moyen-Âge natal sur Twitter et s’exprimerait en imitation de vieux françois. Le décalage entre ce langage soutenu et la modernité d’un tweet qui supporte 140 caractères oblige à faire des choix, mais le média se prête curieusement bien à cette étrange rencontre.

INfluencia : comment est venue l’idée de créer ce personnage ?

Jehan le Brave : elle est venue en regardant un compte Twitter qui parodiait Pierre Ronsard (@RonsardBG) et qui s’exprimait en vieux français à travers quelques tweets poétiques et/ou drôles. J’ai trouvé le décalage fabuleux entre ce langage presque oublié et cet outil qu’est Twitter, dont les codes forcent souvent à abréger les mots, écrire en langage SMS et torturer notre langue. Je suis donc parti du postulat qu’on pouvait créer un noble seigneur du XIVème siècle et l’amener à notre époque pour lui faire vivre ses propres aventures.

INfluencia : quel est le but de ce compte et comment expliquer un tel succès ?

Jehan le Brave : la présence de Jehan dans le Royaume du Tweet n’a d’autre but que de divertir et faire s’exprimer un Dauphin (titre porté par le fils aîné du roi de France) sur notre époque, nos us et coutumes, avec un regard décalé, amusé ou parfois horrifié. Souvent, le parallèle entre le Moyen-Âge et notre actualité, en bien ou en mal, est saisissant.

J’ai été surpris au début du succès de Jehan, mais j’ai trouvé avec le temps des éléments de réponse sur l’engouement qu’il suscite. Le Moyen-Âge est une période qui fascine, qui fait fantasmer et qui a toujours inspiré nos contemporains à travers des ouvrages, des films, des séries. Quand on pense Moyen-Âge, on pense chrétienté, chevalerie, croisades, princesses, châteaux, dragons, peste et banquets sur la grand-place du village. Jehan est quelque part le rejeton bâtard en roue libre de Sacré Graal, des Visiteurs ou de Kaamelott.

De plus, ce compte est vraiment géré au feeling à 100%, avec la volonté de créer un petit univers autour de Jehan (son écuyer, sa tendre mie, la duchesse chaussette…). Les biaux compagnons du twytt (followers) sont arrivés au fur et à mesure que je m’amusais à développer mon personnage. Cela s’affine avec le temps, les idées, les réactions des gens auxquelles je suis sensible, mais j’évite comme des pièges à loup les discussions politiques ou économiques par exemple. ce serait d’un ennui mortel et je ne suis pas là pour cela. Ma ligne éditoriale reste la même: divertir, faire sourire et pouvoir s’évader un peu.

An de grace devx mil qvatorze. Trop forte tentatyon, i’ai cédé avx sirènes dv dejevner Angloys Mac Donalld. La peste. pic.twitter.com/AB5Rbjmj4Q
— Jehan le Brave (@Jehanlb) 31 Octobre 2014

INfluencia : que cherchez-vous à montrer à travers ce compte ? Est-ce une manière de commenter l’actualité sur un ton décalé ?

Jehan le Brave : je ne cherche pas à montrer quoique ce soit en particulier, l’actualité est un sujet comme un autre, pas mon leitmotiv. Ce qui me donne l’envie de tweeter chaque jour, ce sont les interactions avec les gens, parce que ce qui était au départ un divertissement bon enfant est devenu une belle aventure humaine. J’ai par exemple des retours de personnes qui me disent que mes tweets ont éclairé une journée un peu terne, que me lire les met de bonne humeur pour la journée ou les fait sourire. Je trouve ça émouvant de toucher les gens de façon positive par l’écrit, par un compte que j’ai toujours voulu taquin, amical et bienveillant.

INfluencia : avez-vous déjà été approché par des marques/annonceurs/communes pour utiliser votre notoriété ?

Jehan le Brave : que nenni. On peut dire que je suis un peu copain avec certains lieux culturels, mais à part ça, j’attends toujours avec impatience que Prince de Lu me donne l’opportunité de vendre ses fantastiques galettes chocolatées. Plus sérieusement, dans 10 ans, je l’espère, Jehan le brave sera sur le trône et Roy de France, morbleu ! Sinon il y a des connexions à faire entre mon personnage et le milieu culturel, et j’ai ma petite idée pour que Jehan aille se ballader en dehors de Twitter.

INfluencia : on imagine que vous souhaitez rester anonyme, mais pouvez-vous nous en dire plus sur vous ?

Jehan le Brave : l’anonymat fait partie intégrante du jeu, dire qui je suis pourrait être comme enlever la magie du personnage. Je peux vous dire que je ne suis ni médiéviste, ni professeur, ni écrivain, ni étudiant, ni travaillant dans un musée, et que je suis complètement apolitique. Pour l’anecdote, je partage quasiment la même date de naissance que mon avatar (pur hasard), et mes amis proches qui connaissent Jehan me trouvent un air de ressemblance.

INfluencia : une déclaration en vieux françois pour finir ?

Jehan le Brave : ola compagnons ! Si vovs dezirer trover Amovr, Gloyre & beavté dessvs les Internets, vovs invite à resjoindre svr-le-champ mien Royavme dv Twytt. Covrtoisement.

Propos recueillis par Eric Espinosa / @EricESPINOSA8

Ola mes tou-biaux ! Alors, les bels pintes eclusées hier ne piquent poynt trop vos mirettes ?
— Jehan le Brave (@Jehanlb) 31 Octobre 2014

Si tv n’as poynt de Table Ronsde avant Cinqvanlte ans, tv as ralté tien vie.
— Jehan le Brave (@Jehanlb) 21 Octobre 2014

Vovs tombez nez à nez vecqves Plvg géant, vos devez combattre l’insfamie ! PLVG GÉANT habileté : 0 endvrance : 1 pic.twitter.com/wGgZJfHK7H
— Jehan le Brave (@Jehanlb) 19 Octobre 2014

La rédaction

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia