26 septembre 2012

Temps de lecture : 1 min

iStockphoto : la photo sans engagement…

Acheter comptant des images à l’unité c’est désormais possible avec iStockphoto ! La plate-forme propose aux professionnels, créateurs et utilisateurs occasionnels ce nouveau mode d’acquisition simple, instantané et innovant de photos, illustrations et fichiers divers pour en faire un usage personnel... Une solution futée pour faire barrage au téléchargement illégal d’images.

Après Foap, une appli pour commercialiser les clichés pris avec son smartphone, et Pixxers, une plateforme de crowdsourcing instantané pour photos, voici une innovation « made in » iStockphoto ! La société new-yorkaise déploie un tout nouveau mode d’achat d’images selon un principe de paiement malin et novateur.

Le modèle économique d’iStock propose en effet l’achat d’images à l’unité à régler comptant avec sa carte bancaire ! L’objectif ? Réduire le téléchargement illégal de photos puisque ce nouveau projet, complément du modèle de crédits d’iStock, laisse au visiteur le choix d’acheter et d’utiliser une image sans devoir s’engager avec des crédits.

Plus rapide, plus souple, cette méthode pourrait bien changer le quotidien de bon nombre d’utilisateurs occasionnels (les étudiants pour leurs travaux, les propriétaires de sites web ou blogueurs, certaines entreprises…), qui pourront désormais s’approvisionner parmi des millions de photographies, illustrations, mais aussi vidéos, musiques, animations Flash, effets sonores en tout genre, le tout libre de droits.

A 1,60€ pour la plus économique, les achats ponctuels ou ciblés seront plus rapidement réglés. « La communauté des créateurs est au centre des attentions d’iStockphoto et nous sommes toujours à son écoute, prêts à évoluer pour offrir à nos clients plus de souplesse et de transparence avec un contenu de qualité », déclare Rebecca Rockefeller, vice-présidente chargée du e-commerce chez Getty Images et directrice générale d’iStockphoto.

Et pour des achats réguliers de fichiers, la plate-forme laissera toujours le choix de payer par crédits, une méthode dans ce cas plus rapide. La volonté d’iStock est donc de laisser aux utilisateurs – agences et créateurs professionnels ou débutants –  le choix de la méthode la mieux adaptée à ses besoins.

Avec les progrès gigantesques de la technologie, le phénomène de consommation « boulimique » d’images qui assaille le marché promet, à priori, de beaux jours à la banque en ligne d’iStockphoto…

Lucie Freulon

La rédaction

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia