14 novembre 2013

Temps de lecture : 1 min

Invest on board : quand le passager devient capital risqueur

Le temps c’est de l’argent ? Turkish Airlines complète l’adage avec une véritable pratique inédite. Ou comment profiter de son temps de vol pour investir dans une startup et la faire décoller...

Dans le très populaire show TV nord-américain Shark Tank, des entrepreneurs en quête de capitaux présentent leurs produits et services à quatre requins millionnaires. Dans un récent article publié par Fast Company, les protagonistes justifient le succès de l’émission qui selon eux motivent les personnes à se lancer dans des projets entrepreneuriales . Avec son programme « Invest On Board », Turkish Airlines entend surfer sur cette tendance. La mission est simple, transformer l’espace aérien en un vaste territoire dédié à l’innovation et à l’entreprise.

L’avion devient un espace à part

En partenariat avec le principal incubateur de Turquie eTohum, le transporteur veut lui aussi jouer les facilitateurs. Comment ? En proposant à ses passagers de se faire pitcher en vol par des startups en recherche d’investisseurs. Au lieu de profiter d’un film ou d’une série, ils auront donc très bientôt la possibilité de regarder un CEO leur présenter son innovation et tenter de les convaincre de participer à son développement économique.

Présenté comme un programme réservé à la Business Class, « Invest On Board » devrait être disponible pour les passages en classe économique. Après tout, reconnaître une bonne opportunité d’investissement ne doit pas être l’apanage des plus riches ! La communication autour du projet est encore malthusienne mais nous savons déjà qu’eTohum sera en charge de collecter les candidatures et de sélectionner les heureux élus. Aucune date officielle n’a été annoncée pour le lancement du programme mais onze vidéos sont déjà disponibles sur son site Web. Pour l’instant, toutes les startups choisies sont turques.

Cette nouvelle interaction inédite entre la compagnie et ses passagers confirme que l’avion devient un théâtre d’expériences. Quand elle ne tourne pas un film à 10 000 mètres d’altitude, Virgin Airlines facilite ainsi la rencontre amoureuse en vol. Alors qu’existent déjà des applications pour retrouver un flirt de nuages, ne plus avoir peur de l’avion ou même prier en toute tranquilité, le ciel devient peu à peu un laboratoire d’expériences.

Benjamin Adler / @BenjaminAdlerLA

 

Retrouvez les 11 startups sélectionnées en cliquant sur l’image

La rédaction

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia