16 octobre 2013

Temps de lecture : 3 min

Les institutions muséales de demain : innovantes, participatives et collaboratives.

Depuis quelques années maintenant, on peut dire que quelque chose se passe dans le monde des musées. On parle, en effet, de marketing culturel, de campagne de communication et même d’innovation dans un milieu parfois intimidant, mais qui reste par définition, désintéressé.

Les initiatives se multiplient afin de changer l’image des musées et d’attirer un public toujours plus large. Entre enjeux de démocratisation et risque d’instrumentalisation, la culture est pourtant un milieu qui sait se renouveler et qui véhicule aujourd’hui une image de plus en plus « fun » et participative, voire collaborative.

Portés ou non par des professionnels du marketing et de la communication, ces initiatives montrent bien l’effervescence que font naître l’art et la culture.

Aux expositions blockbuster (Warhol, Monet, Monumenta, Hopper, Dynamo…) apportant des réponses en termes de financement et d’image, les musées sont aujourd’hui source de réflexions nouvelles où communautés et médiations se réinventent. Commençons par l’association Un Soir, un Musée, un Verre qui montre le poids d’une communauté virtuelle lorsqu’elle se rassemble IRL (in real life) autour d’intérêts communs.

Cette initiative innovante a vu le jour en août 2011 par deux passionnés d’art, Kristel Fauconnet et Laurent Albaret. Le concept repose sur une idée simple : réunir toutes les semaines des amateurs d’art et de culture à l’occasion d’une exposition et prolonger la soirée autour d’un verre ou d’un dîner. Le rendez-vous est annoncé sur la page facebook de SMV avec un seul mot d’ordre : flexibilité et bonne humeur ! En effet, aucune réservation n’est nécessaire et c’est la convivialité qui prime (on y va seul ou entre amis).

La page facebook plus récente d’ » Osez le marketing culturel  » atteste aussi de cette tendance et propose une veille sur les initiatives communicationnelles relatives à l’art et à la culture. Si l’on sort du champ des musées stricto sensu avec cette page, l’initiative en est tout aussi intéressante. La plupart des articles publiés sont une sélection de pratiques autour de la question de la communication d’un projet artistique. La page propose un « regard (im)pertinent sur l’actualité médiatique et culturelle. Séduire, partager, convaincre… communiquer, c’est inviter à la rencontre. »

Autre concept particulièrement innovant alliant communauté et désir de renouvellement : Muséomix.
Muséomix est un événement qui se tient une fois par an depuis 2011 et qui incarne avec une grande ferveur et beaucoup de passion la volonté d’améliorer l’expérience muséale.

Ouvert à tous, les participants sont cependant sélectionnés en fonction de compétences nécessaires (design, graphisme, communication, rédaction, scénographie, technologie…) pour muséomixer et proposer de nouvelles expériences et médiations. L’événement qui se déroule sur trois jours (quatre en 2013), propose une véritable immersion au sein des musées sélectionnés avec des journées de génération d’idées et de tests de prototypes.

Son principe de fonctionnement, qui rappel fortement les démarches d’UX design (design d’expérience utilisateur), fait de Muséomix une véritable communauté qui « œuvre pour faire des musées des terrains de jeux ouverts aux communautés contributives ». Muséomix c’est donc la vision d’un musée ouvert, vivant et en réseau dont le but est vraiment d’engager le changement dans les musées. L’édition 2013 se tiendra en novembre à Lens, Paris, Grenoble, Nantes, Québec et Shropshire.

En terme de médiation, on retiendra l’exemple du Cleveland Museum of Art qui réinvente la visite muséale et l’appropriation des œuvres grâce à des dispositifs participatifs inédits. Le musée a récemment inauguré un espace numérique, nommé The Gallery One. On y trouve entre autre, un écran géant numérique (the Collection Wall) qui centralise plus de 3500 œuvres classées par période, par style… Les visiteurs choisissent les œuvres qu’ils souhaitent découvrir selon leurs goûts et leurs envies

Le musée a aussi créé une application « ArtLens » qui permet de scanner les œuvres et d’accéder à plus de contenu. Enfin, on trouve des écrans tactiles situés en face de certaines œuvres qui permettent de mieux les comprendre et cela de manière ludique et participative (par exemple on peut se prendre en photo et voir son visage transformé en sculpture humoristique, on peut imiter la posture d’une statue et se faire photographier…).

Enfin, on retiendra deux blogs supplémentaires qui réalisent une véritable veille et montrent le renouveau dans le monde de la culture : le blog de l’agence Buzzeum qui se focalise surtout sur les procédées numériques dans les musées et le blog Culture & Communication qui dresse un panorama de ces actions sans oublier de les questionner…

Emmanuelle Messager
Rubrique réalisée en partenariat avec La Société Anonyme

La rédaction

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia