25 avril 2012

Temps de lecture : 3 min

Instagram: l’image prend le pouvoir!

Entre les 40 millions d'utilisateurs gagnés en 10 jours par Instagram, le succès soudain de Pinterest en Europe, l’arrivée de la Timeline sur Facebook… l'image semble avoir pris l'avantage dans les réseaux sociaux.Face à cet engouement, les marques et entreprises ont réagi rapidement, et se sont d’autant plus emparées du phénomène que ces réseaux visuels, Instagram en tête, répondent intelligemment à la question de leur présence sociale.

Un réseau social naturellement positif

Les utilisateurs Instagram  capturent des instants de plaisir, de beauté et d’émotion. Ils sont heureux de partager leurs cliché rendus encore plus beaux par le filtre adéquat: vintage, rock, romantique, etc. En bref, peu de critiques ou de cynisme sur Instagram. Ce n’est pas le cas de Twitter ou Facebook qui prennent le plus souvent des allures de bureau des plaintes, SAV, ironie poussée à l’extrême et j’en passe. Quel bonheur pour les marques d’exister sur un réseau social vivant, actif et bon enfant !

« Je vous trouve très beau »

Instagram rend beau, tout simplement.

Que ce soit une photo de plage, de votre dîner, la magie opère à chaque fois. Les marques l’ont bien compris et n’hésitent pas à s’en servir pour mettre leurs produits/services en avant. Plus besoin de retoucher ses photos sous Photoshop pendant des heures, Instagram est là et permet l’instantanéité si chère aux réseaux sociaux. Ainsi, General Electric peut se targuer d’être suivi par plus de 67 000 followers qui sont en moyenne 700 à « liker » des photos de moteur d’avion.

Avec Instagram, l’UGC (de qualité) devient possible.

Une marque/entreprise décide de lancer un concours photo parmi sa communauté ? Passer par Instagram permet de s’assurer un maximum de visuels « recevables », qui pourront même être exposés aux yeux de tous sur Facebook, qui vont alimenter le site officiel, etc. Un soulagement pour les marques de luxe qui peuvent désormais accéder au communautaire sans risquer d’écorner leur image. Tiffany&Co fait par exemple de l’Amour son cheval de bataille et encourage ses fans à faire de même en publiant leur vision de l’amour via Instagram et son hashtag #truelovepictures.

Le résultat ? Un univers dans lequel on se prend à scroller à l’infini. Même les photos de mariage kitsch d’illustres inconnus nous font rêver. Sans ces filtres qui magnifient chaque détail de la photo, la marque aurait-elle trouvé judicieux pour son image de publier la photo de mariage de Madame Michu ?

Une campagne internationale à lancer ? Yes Instagram can !

Une campagne de communication globale de la part d’une marque amène souvent son lot de questions : doit-on décliner la campagne localement, garde-t-on l’anglais comme langue principale ? Peut-on par exemple avoir un usage global de Twitter sachant que les américains n’ont pas le même usage de l’outil que les Français ?  Avec Instagram ou même Pinterest, ce sont les images qui parlent. Plus besoin de traduire les émotions pour être sûr de toucher le maximum d’internautes.

Ma marque est déjà présente sur Twitter, Facebook, etc. Comment intégrer Instagram à cet écosystème?

Une autre force d’Instagram : cet outil est pensé pour le partage sur les réseau sociaux. Il alimente un compte Facebook, Twitter, Flickr, le site officiel, etc. et permet une autre forme de prise de parole à laquelle les followers, fans réagiront plus aisément. Pour autant, les fonctionnalités de géo-localisation et de qualification du contenu via le hashtag permettent à la marque de ne mettre en avant que les photos les plus pertinentes selon la cible. La liberté est totale quant à la gestion de cet outil.

Nous avons donc un outil Social, local, et mobile. #OhWait… SoLoMo ?

Ce ne serait pas le buzzword digital de 2012 ?

Et puis vint Facebook.

Nous sommes le 22 décembre 2012 : la terre ne s’est pas arrêtée de tourner.

Facebook aura d’ici là en main les conditions générales d’utilisation d’Instagram, il aura fait évoluer le droit sur les visuels et pourra finalement se proclamer propriétaire des photos de chaque utilisateur.Au delà des implications sur la publicité ciblée, qui passera non plus par les Sponsored Stories traditionnelles, mais par la mise en avant de nos photos personnelles à des fins publicitaires (voir le très bon article de Andrew Mayer pour CNN à ce sujet), comment la présence des marques va-t-elle évoluer sur Instagram ?

Se dirige-t-on vers le même casse tête actuel que sur Facebook ? Les marques devront elles automatiquement passer par de l’achat d’espace pour espérer toucher davantage que les 15% de followers qu’elles auront acquis ? Seul l’avenir nous le dira. Quant à l’outil lui même, saura t-il se renouveler ? Proposera t-il de nouveaux types de filtres qui le rendront toujours plus incontournables ? Et pourquoi pas des filtres en partenariat avec des marques ?

En attendant, profitons.
Et essayons tout de même de construire une vraie stratégie de présence sur Instagram, le réseau social parfait n’existe pas encore.

Pauline Germain, directrice de la communication, Floriane Pelletier, consultante social media et Jordane Rabute, community manager de l’agence Dagobert

Instagram : enjeux et interets pour les marques

View more presentations from Dagobert

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia