2 décembre 2014

Temps de lecture : 2 min

Instagram dépoussière Hemingway

En mettant en scène trois œuvres d’Ernest Hemingway dans des films animés de 15 secondes, Ogilvy & Mather confirme l’importance prise par Instagram comme plateforme média communautaire de contenu vidéo créatif et customisé.

En mettant en scène trois œuvres d’Ernest Hemingway dans ses films animés de 15 secondes, Ogilvy & Mather confirme l’importance prise par Instagram comme plateforme média communautaire de contenu vidéo créatif et customisé.

Pour susciter l’intérêt et la curiosité des jeunes, il faut s’immiscer dans leur monde et parler le même langage qu’eux. La démocratisation de l’éducation online et la multiplication de ses applis pédagogiques confortent un postulat que les marques, elles, ont compris depuis Mathusalem. Le numérique est déjà le nouvel allié des maisons d’édition désireuses de redonner le goût des classiques littéraires aux plus jeunes. Mais transposer les mots d’un Prix Nobel en pastilles de 15 secondes sur Instagram, pour le coup c’est une première.

Le dispositif est signé de l’agence Ogilvy & Mather Chicago et du réalisateur Eduardo Cintron. L’idée de départ émane de la direction de la Fondation Ernest Hemingway, installée dans la cité natale de l’écrivain, Oak Park dans la banlieue de Chicago. Sa mission étant de promouvoir la vie et l’œuvre du romancier, la fondation a décidé de faire confiance à Ogilvy & Mather pour étendre son prosélytisme sur les jeunes. Résultat, les trois films animés (voir ci-dessous) de 15 secondes mettent en images sur Instagram quelques passages de trois romans d’Ernest Hemingway, dont « Le Vieil homme et la mer ». Chaque contenu utilise une animation différente en fonction des personnages, des lieux, des intrigues et des livres. Le but est simple et publiquement avoué : servir de teaser pour convaincre de lire le bouquin, et pas seulement se contenter d’un post vidéo sur Instagram.

Instagram, pilier de l’intégration du social dans les médias

Comme nous l’expliquions en interviewant le rédacteur en chef de Now This News, en novembre 2013, la vidéo de format court s’impose comme la référence de pertinence pour interpeller le consommateur. Socionautes et mobinautes en sont devenus accrocs, ils le couronnent. Forcément, l’usage marketing de ce nouveau contenu roi passe du seul partage communautaire à la production audiovisuelle brandée. Or marketer c’est comme gouverner, il suffit avant tout d’anticiper. En rachetant Instagram pour 538 millions d’euros en 2012, Facebook avait une stratégie : faire du réseau social d’édition et de partage de photos une plateforme média communautaire de contenu vidéo créatif et customisé. Vous voulez apprendre à cuisiner ? En 15 secondes, vous deviendrez un chef en regardant « Fish Tales » ! Vous êtes intéressé par la pop-culture et les tendances du rap ? « What The Hec » vous fascinera ! Même la BBC s’est laissé séduire par Instagram.

En début d’année, le géant anglais de la production et diffusion de programmes franchissait un pas supplémentaire dans l’intégration du social dans les médias. Comment ? Il invitait la vidéo de format court au menu de ses canaux d’information. Présenté comme un projet expérimental, Instafax utilise Instagram pour partager des vidéos de 10 secondes et offrir à ses web-spectateurs une expérience plus adaptée aux nouveaux modes de consommation de l’info.

Benjamin Adler / @BenjaminAdlerLA

Le vieil homme et la mer

The Old Man and The Sea in 15 seconds. Learn about Hemingway’s own fishing adventures at The Ernest Hemingway Foundation of Oak Park. #ehfop #hemingway #oakpark #papa #theoldmanandthesea #book
A video posted by Ernest Hemingway Foundation (@ehfop) on Nov 11, 2014 at 12:54pm PST

L’Adieu aux armes

A Farewell To Arms in 15 seconds. Come join us at the foundation and learn all about Hemingway’s adventures during WWI. #hemingway #papa #afarewelltoarms #WWI #book #ehfop
A video posted by Ernest Hemingway Foundation (@ehfop) on Nov 11, 2014 at 12:12pm PST

Pour qui sonne le glas

Une vidéo publiée par Ernest Hemingway Foundation (@ehfop) le Nov. 11, 2014 at 8:06 PST

La rédaction

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia