21 janvier 2015

Temps de lecture : 1 min

L’innovation, pour quoi faire ?

Il y a trois ans, pour le premier numéro de la Revue INfluencia consacré à l’innovation, nous nous interrogions : « l’innovation, pour quoi faire ? » Ce titre est plus que jamais d’actualité quand on voit les résultats du tout nouveau Baromètre Edelman sur la confiance.

Il y a trois ans, pour le premier numéro de la Revue INfluencia consacré à l’innovation, nous nous interrogions : « l’innovation, pour quoi faire ? » Ce titre est plus que jamais d’actualité quand on voit les résultats du tout nouveau Baromètre Edelman sur la confiance.

La confiance, parlons en… La confiance, souligne cette 15è enquête mondiale, est un facteur important dans l’acceptation de l’innovation par les citoyens. Et la confiance des populations dans leur gouvernement, leurs entreprises, leurs médias et leurs ONG, elle se fait de plus en plus la malle, mon brave Monsieur. Elle est même tombée en-dessous des 50% dans près de deux tiers des pays, dont les Etats-Unis, l’Allemagne, le Royaume-Uni, le Japon et la France !

Et le fait est là, la majorité des interviewés estime que le rythme du développement et des changements dans le business est trop rapide aujourd’hui et que les innovations sont poussées par la cupidité et l’argent, plutôt que par le désir d’améliorer la vie des gens. Le doute vis-à-vis de l’innovation est d’ailleurs très présent dans les pays développés et l’adhésion la plus forte dans les pays en voie de développement, notamment en Inde et en Indonésie.

Alors, l’innovation pour quoi faire? Peut-être tout simplement pour redonner de l’enthousiasme…

Isabelle Musnik

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

10/09/2021
Peur sur la ville

Non je ne vais pas vous parler de Bébel, mais de Xavier. Xavier, c’est le nom de ce robot déployé pendant trois…

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia