31 mai 2017

Temps de lecture : 1 min

L’infobésité rentre dans le dictionnaire

Depuis des mois, nous pointons du doigt l’infobésité et cette consommation abusive d’informations de toutes sortes. Nous en avons même fait le thème de notre campagne de communication. Eh bien, c’est fait, le Petit Larousse a choisi de reconnaître ce mal moderne qui nous ronge tous matin, midi et soir et d’intégrer ce mot parmi les 150 nouveautés de son édition 2018. Merci Monsieur Larousse.

Depuis des mois, nous pointons du doigt l’infobésité et cette consommation abusive d’informations de toutes sortes. Nous en avons même fait le thème de notre campagne de communication. Eh bien, c’est fait, le Petit Larousse a choisi de reconnaître ce mal moderne qui nous ronge tous matin, midi et soir et d’intégrer ce mot parmi les 150 nouveautés de son édition 2018. Merci Monsieur Larousse.

L’infobésité entre donc officiellement dans la langue française, aux côtés de mots  comme « hipster », « uberisation »,  « déradicalisation », « burkini » , « disruptif », « playlist »,  « googliser »,  « like », « retweeter », ou encore « hacktivisme » (l’activisme numérique) ou  » infolettre » (terme d’origine canadienne pour remplacer l’anglicisme newsletter). Des mots ô combien symboliques de notre civilisation. Alors, reste à souhaiter que l’année prochaine on y trouve aussi le mot « infominceur », preuve que nous nous nous serons libérés de toute cette mauvaise nourriture qui encombre notre cerveau. Saurons  nous essayer? Chiche…

Musnik Isabelle

À lire aussi sur le même thème

05/11/2021
« Expecto Patronum »*

« Me(sh)ta vu ça? »** (Pardon je n’ai pu résister…). Après Facebook – pardon Meta – la semaine dernière, c’est Microsoft qui…

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia