11 décembre 2011

Temps de lecture : 2 min

Influence: L’AFII et Eric Besson en quête de capitaux étrangers à LeWeb11

C’est notamment par le biais de l’AFII (l’Agence Française pour les Investissements Internationaux), que la France fait rayonner son influence pour séduire les capitaux étrangers afin qu’ils investissent sur le territoire national. INfluencia a rencontrée l'association lors du grand raout de Loïc et Géraldine Le Meur en présence du Ministre de l’Industrie Eric Besson, quelques jours après l’inauguration du Google Center par Nicolas Sarkozy. Preuve s’il en était, des enjeux économiques que représente le secteur du numérique…

Promouvoir l’attractivité de la France (position géographique, transports, programmes fiscaux etc.), faciliter l’implantation de capitaux étrangers, identifier les bassins d’innovation ou favoriser l’acquisition d’entreprises françaises afin de garantir l’emploi localement sont parmi les missions dont l’Agence Française pour les Investissements Internationaux (AFII) a la responsabilité. Pour y parvenir, elle dispose de 26 bureaux et affiliés implantés partout dans le monde dont l’objectif est de détecter les capitaux étrangers susceptibles d’investir en France.

La présence de l’AFII à LeWeb’11 peut surprendre de prime abord mais elle répond finalement à certaines de sa mission: organiser des rencontres et favoriser les ponts entres les acteurs économiques français et étrangers. Sur les 3 jours, l’Agence a organisé des Workshops, des conférences, des partages d’expériences mais aussi des rendez-vous à huit clos afin de concrétiser de potentiels deals. Quand on sait que certaines start-up du web arrivent à lever plusieurs millions sur une simple idée, on comprend tout l’intérêt d’une telle démarche.

On décrypte aussi pourquoi Eric Besson, Ministre chargé de l’Industrie, de l’Energie et du Numérique, a endossé pour un jour le costume d’ambassadeur de France et est venu s’exprimer devant un public choisi afin de défendre tous les atouts de notre pays lors d’un déjeuner organisé par l’AFII. Avec David Appia (président de l’AFII), Gilles Babinet (Président du Conseil National du Numérique récemment lancé) ou encore Marc Simoncini (fondateur de Meetic et de l’Ecole Européenne de l’Internet récemment), ils ont tour à tour expliqué que des efforts notables dans le secteur du numérique et de la création d’entreprise avait été entrepris ces dernières années, répondant ainsi aux principales préoccupation des investisseurs étrangers.

Et Chris Capossela, SVP Consumer Channels & Central Marketing Group chez Microsoft de renchérir: «Nous n’avons pas hésité très longtemps avant de choisir d’installer notre siège européen à Issy Les Moulineaux. La France dispose de nombreux atouts qui nous y ont incités». Evidemment, certaines voix se sont élevées à propos de la difficulté pour un étranger d’ouvrir ne serait-ce qu’un compte bancaire, d’obtenir un prêt, du niveau de charges ou de la rigidité des contrats de travail. «La France a une tradition sociale du travail et nous ne la changerons pas, car même si elle est apparemment contraignante, elle bénéficie à tout le monde. Néanmoins de nombreux assouplissements ont été apportés (i.e ruptures conventionnelles par ex) qui permettent à la France d’être ni plus ni moins rigide qu’un autre pays européen» insiste de son côté E.Besson.

Auront-ils su convaincre les nouveaux génies du secteur comme l’Américain Brian Chesky, créateur de Airbnb ou le Russe Andrey Andreev, fondateur de Badoo, qui ont levé des millions et dont les ambitions ne semblent pas avoir de limites ? Leur présence à la table du Ministre ce jour là et, pour certains, à l’Elysée avec Nicolas Sarkozy la veille, peut nous faire penser qu’un bout du chemin est peut-être déjà accompli…

Retrouvez la présentation de l’Agence Française pour les Investissements Internationaux 2011 ici

Daniel Baldaia
@dfromparis

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia