5 juillet 2018

Temps de lecture : 1 min

L’industrie cosmétique change de paradigme

L'industrie cosmétique était depuis longtemps l'apanage de grands groupes, aujourd'hui à l'ère de la proximité et de la transparence, les petites marques lancées par des influenceuses dont on peut suivre la vie entière sur les réseaux sociaux semblent devenir le standard de réussite de la catégorie.

L’industrie cosmétique était depuis longtemps l’apanage de grands groupes, aujourd’hui à l’ère de la proximité et de la transparence, les petites marques lancées par des influenceuses dont on peut suivre la vie entière sur les réseaux sociaux semblent devenir le standard de réussite de la catégorie.

Les industries de la mode et de la beauté ont pendant longtemps opéré en totale symbiose. Les grands groupes comme L’Oréal, Estée Lauder et Coty opèrent, en partie, sous forme de licence acquérant une partie du facteur cool inhérent à l’industrie de la mode et permettant aux marques de booster leur rentabilité. Mais aujourd’hui, Internet, les réseaux sociaux et par conséquent les influenceurs bouleversent le fonctionnement du monde de la beauté. On se rappelle du lancement du premier parfum de Kim Kardashian (KKW) sold out en quelques heures sans que personne n’ait pu savoir ce qu’il sentait.

L’industrie cosmétique est aujourd’hui face à un changement de paradigme. Les grands groupes voient arriver de jeunes marques ayant un millennials mindset comme Glossier qui séduisent par leur esprit fédérateur de communauté. Mais également des marques créées par des influenceurs chéris par les génération Y et Z, gages, selon eux, d’authenticité malgré les récents scandales de fake followers. Focus sur ces marques qui bousculent l’industrie cosmétique.

# ART BALISTIK

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia