4 mai 2014

Temps de lecture : 2 min

Impôts en ligne : Lucienne, c’est plus fort que toi !

Faire sa déclaration en ligne : y'a rien de plus simple! D'ailleurs c'est Lucienne qui nous le dit, dans une campagne virale étonnante. Les impôts qui s'appuient sur l'ex-héroïne du petit Journal ? On nous a bien changé notre administration fiscale. Osé... mais réussi !

Mais que se passe t-il depuis quelques mois ? Notre bon fisc, l’une des administrations pourtant peu aimée des Français – et c’est un euphémisme de le dire- est pris dans le vent du modernisme: d’abord, il y a eu le lancement des comptes Facebook et Twitter @dgfip_officiel en début 2013. Et ça marche, environ 6000 personnes y ont souscrit spontanément.

Et maintenant, afin d’inciter nos compatriotes à découvrir les avantages de la déclaration sur internet et des services en ligne, notre vieille administration fiscale diffuse pour la première fois des vidéos destinées aux réseaux sociaux autour d’un des personnages les plus sympathiques et décalés du  PAF: Lucienne Moreau, 81 ans, célèbre star du Petit Journal et animatrice sur Virgin Radio.  » Nous souhaitions nous adresser de manière adéquate et moderne auprès des usagers qui consomment de plus en plus les réseaux sociaux « , précise la Direction générale des Finances publiques.  » Même en période de crise, les internautes apprécient qu’on s’adresse à eux via leurs supports et avec le ton adéquat « . Et Hervé Brasselet, associé de l’agence Parties Prenantes qui a réalisé cette campagne, d’ajouter :  » Il fallait trouver le ton juste, en s’appuyant sur la personnalité décalée et populaire de Lucienne Moreau, sur un sujet qui ne prête pas forcément à rire « .  Nous, on dirait même: un sujet douloureux…

En effet, pas courant de voir une administration fiscale oser de cette façon Même chez nos voisins l’audace est rarement de mise. Seuls les Polonais et les Espagnols sont sortis des sentiers battus avec plus ou moins d’humour. Objectif de l’opération : rapprocher l’administration des Français, faire découvrir tout ce que les contribuables peuvent faire en ligne et de fait augmenter le nombre de déclarations en ligne (13 millions ont été réalisées en ligne en 2013, soit 30% des déclarants)

Cette opération sur les réseaux sociaux (Twitter, Facebook et Youtube) vient en complément d’un dispositif classique plus large (mais hélas sans notre Lucienne nationale), avec des affiches, des spots radio d’information de 20 secondes et des bannières web qui renverront sur le site impots.gouv.fr la deuxième quinzaine de mai. Les 2 premiers épisodes sont mis en ligne cette semaine. En revanche, il faudra patienter jusqu’en septembre afin de pouvoir découvrir le dernier opus de cette trilogie. On se demande bien ce que la dame va pouvoir nous raconter. Manquerait plus qu’elle nous hypnotise pour nous faire aimer payer nos impôts …

Isabelle Musnik

La rédaction

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia