10 juin 2024

Temps de lecture : 2 min

« Il y a des records du monde qu’on ne devrait jamais battre », campagne de sensibilisation de la Fondation de la mer

Profitez de l’attractivité des Jeux de Paris 2024 pour sensibiliser les citoyens français et plus largement les citoyens du monde à la nécessité de protéger les océans. Une démarche initiée par la Fondation de la mer qui lance, à l’occasion de la Journée mondiale de l’Océan le 8 juin et jusqu’au 25 août, une campagne d’affichage dans toute la France sur des mobiliers offerts par le réseau JCDecaux. Des messages percurtants. Pour agir pour un bien commun, berceau de vie.

« Parfois, avoir la médaille d’or, c’est la honte ». « On est les champions on est les champions. Et ça craint ». « Dans l’eau l’ambiance est déjà bouillante ». « Un saut en longueur et trois pas en arrière ». « 1 cm pour un record c’est peu, pour l’océan c’est trop ». « L’important n’est plus de participer mais d’agir »… et « Il y a des records qu’on ne devrait jamais battre ». 7 affiches. 7 slogans, aux couleurs des anneaux olympiques, qui détournent des messages en lien avec l’univers du sport. Pollution plastique, pêche illégale, réchauffement des océans… ils sont accompagnés de textes explicatifs. Pour alerter sur l’urgence de la préservation des océans et la nécessité d’agir. Aujourd’hui.

La Fondation de la mer a lancé samedi 8 juin, Journée mondiale des océans, une campagne de sensibilisation auprès du grand public français mais également les touristes présents sur le territoire pendant l’été. En effet, elle a choisi de communiquer en amont et durant toute la période des Jeux olympiques (jusqu’au 25 août) pour attirer l’attention  sur la nécessité de protéger les océans. Cette campagne pro bono est signée de l’agence THE PILL by CREAPILLS. Elle s’affichera dans tout l’hexagone sur des mobiliers offerts par le réseau JCDecaux, ainsi que dans la presse en fonction des encarts offerts.

« La Fondation de la Mer mise sur l’attractivité des JO pour interpeller les citoyens du monde entier. L’Océan est notre bien commun, celui pour lequel nous avons tous besoin de nous dépasser : il est notre avenir. La France, qui accueille cette année les Jeux Olympiques, a un patrimoine maritime exceptionnel et une responsabilité particulière. Ces Jeux, qui se déroulent aussi bien en métropole que dans les territoires ultra marins, sont aussi le signe de l’Océan qui relie non seulement les pays du monde entier mais aussi tous les français. » déclare Alexandre Iaschine, directeur général de la Fondation de la Mer.

La Fondation rappelle que l’Océan couvre plus de 70% de la surface de la terre, espace commun qui n’a pas de frontière et que la France détient le deuxième espace maritime au monde (11 millions de kilomètres carrés) et le premier espace sous-marin (elle possède la plus vaste ZEE en zone de grands fonds marins dans le monde avec 9,5 millions de kilomètres carrés de ZEE situés sous 1000 mètres de profondeur, soit 93% de sa surface totale). Elle a donc une responsabilité particulière dans sa protection.

L’Océan est le régulateur du climat, il absorbe plus de 90% de la chaleur qui résulte des gaz à effet de serre. C’est grâce à lui que nous respirons.

Véritable berceau de vie, source de nourriture pour l’humanité entière, régulateur de la biodiversité, l’Océan a besoin d’un soutien accru pour continuer à remplir ses fonctions, dont toute la planète dépend.

 

À lire aussi sur le même thème

Les Newsletters du groupe INfluencia : La quotidienne influencia — minted — the good. Recevez une dose d'innovations Pub, Media, Marketing, AdTech... et de GOOD

Bonne idée ! Je m'inscris !

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia