22 mars 2019

Temps de lecture : 2 min

L’Ignorance, la crédulité, la facilité font le lit des infox: alors on se reprend !

Dans le cadre de la Semaine de la langue française et de la Francophonie, et à l’initiative de la Délégation générale à la langue française et aux langues de France, l’UNION Francophone a récompensé trois projets de campagne publicitaire.

Dans le cadre de la Semaine de la langue française et de la Francophonie, et à l’initiative de la Délégation générale à la langue française et aux langues de France, l’UNION Francophone a récompensé trois projets de campagne publicitaire.

Le Concours des Jeunes Talents francophones de la Publicité « Stop aux infox », initiative de la DGLFLF (Ministère de la Culture) et de l’UNION Francophone, présidée par Christian Cappe, a permis à 22 jeunes publicitaires d’Afrique, du Moyen-Orient et d’Europe de se réunir à Paris les 19 et 20 mars derniers à l’occasion de la Semaine de la Francophonie. L’objectif du Concours, jugé par 16 personnalités influentes du monde de la publicité et des médias, était de concevoir des projets de campagnes publicitaires permettant de sensibiliser le grand public aux dangers des infox. La campagne gagnante sera diffusée sur les médias partenaires (Radio, TV, affichage et presse, Internet et réseaux sociaux).

Trois projets de campagnes publicitaires ont été primés :

– GRAND PRIX : Équipe Paris – Alger
Charlène DENIS, Proximity Paris, France
Vincent TALABOT, Proximity Paris, France
Yasmine MAHDI, Lotus Alger, Algérie

Le thème : de petits mensonges nous accompagnent tout au long de notre enfance, sur le père Noel, la petite souris ou le nez qui s’allonge. Ces petits mensonges insignifiants n’ont pas vraiment de conséquence, car en grandissant nous apprenons à faire la part des choses et à les analyser. Cette campagne de sensibilisation s’adresse aux adultes qui n’ont pas grandi et qui continuent à croire tout ce qu’on leur dit, sans vérifier. Avec un concept graphique traitant de véritables infox dans un style enfantin, l’objectif est de sensibiliser sur le fait qu’il est dangereux de croire tout ce que l’on entend.

– PRIX PEDAGOGIQUE : Équipe ORA
Brice-Adam GOULI, Publicis Red, Côte d’Ivoire
Nasser HAMDAN, Publicis Red, Côte d’Ivoire
Olga NGO BASSOGLOG, MacCann Doula, Cameroun

Le thème: comme pour une feuille ou un oiseau, il est parfois plus simple ou plus grisant de suivre les vents chauds, même si ces derniers nous guident dans une mauvaise direction. Ici, l’infox est le vent de l’illusion, qui semble la voie facile, mais qui cache un mal pernicieux. Nous devons tous faire l’effort de choisir le vent de l’information, et cet effort se caractérise par la vérification des sources et la prise de hauteur. Car la liberté d’expression s’arrête là où l’infox commence. La campagne est illustrée par un graphisme simple montrant des oiseaux bleus symbolisant la vraie information et donc la liberté d’expression, qu’il est absolument nécessaire de protéger des oiseaux rouges. Les oiseaux représentent un logo étrangement familier.

– MENTION SPÉCIALE : Équipe Mabelance
Reda LAHMOUID, Ocean’s 8, Maroc
Romain HUSSON, Atypic, Belgique
Andréa MALANGE, Atypic, France

Le thème: de nombreuses épidémies ont abimé l’Humanité au travers du temps et des générations : la peste noire, le choléra, le sida plus récemment, et à présent l’infox. L’idée de cette campagne repose sur cette analogie. Pour la jeunesse, l’infox est une maladie et il est temps de s’en protéger. Le dispositif reprend les codes d’une campagne de sensibilisation de santé publique tout en intégrant de petites touches d’humour aidant à faire passer un message bienveillant. L’infox, s’en méfier c’est déjà s’en protéger.
 

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia