16 septembre 2021

Temps de lecture : 2 min

Ici Barbès la joue plus « caring » que jamais !

Jamais la communication ne se sera autant penchée sur le berceau de ses clients, tendus à l’extrême par un contexte social, politique, climatique oppressant. Aujourd’hui c’est au tour de Julie Parod, directrice associée et chargée du développement d’Ici Barbès, de commenter la mission de « Care », nouvelle offre de l’agence redevenue indépendante en 2018.

Julie Parod, Ici Barbès
INfluencia: Ici Barbès est, de par son ADN, « aux petits soins » pour ses clients ? Pourquoi avoir créé l’offre Care ?

 

Julie Parod : Il s’agit d’adapter la méthodologie d’Ici Barbès aux demandes chaque fois plus ponctuelles ou urgentes de la part de clients livrés à un monde fait d’injonctions paradoxales. L’exemple des jeunes est le plus éclairant, je pense. Jamais ils n’ont été aussi ballotés… Ils doivent sauver la planète, ils en sont conscients, mais en parallèle ils veulent profiter de la vie, se faire plaisir et consommer comme ils en ont envie… Il faut donc mettre de côté l’affect et hiérarchiser les problématiques.

Autre exemple, selon une étude publiée par la CGT, les salariés plébiscitent le télétravail, mais jamais la tension n’a été aussi importante et les charges mentales aussi fortes… En clair, notre rôle avec l’offre Care est d’éclairer nos interlocuteurs sur ces problématiques et de leur proposer des solutions concrètes…

 

IN. : comment cela se met en place au sein de l’agence et vis à vis de vos clients?

J.P: à l’interne c’est un travail de tous les jours, de prise de conscience. Nos clients n’ont plus simplement besoin de mots de notre part, mais de mises en actions rapides, d’actes de communication ponctuels pour répondre à une situation liée au temps court. Donc l’offre Care joue un rôle d’accélérateur pour des clients en demande de réactivité. La demande peut concerner le retour au présentiel pour une entreprise, ses besoins de recrutement, des messages à faire passer auprès de ses salariés, prévenir et agir sur des modifications de comportements liés à ces deux années où nous avons plus réagi, qu’organisé.

 

IN. : à vous entendre, il s’agit de communication de crise ?

J.P. : je ne dirais pas cela, mais il y a un rapport au temps qui a changé, de nouveaux paradigmes que chacun a subi (le confinement forcé pur ne parler que de cela), sans forcément les avoir digérés… Il s’agit de rationaliser de nouveaux comportements, de nous mettre dans une posture d’écoute, d’analyse, et de mise à distance des enjeux qui soudain semblent insurmontables aux gens. En étant extérieure, Care, offre un autre angle de réflexion,  tout en étant dans la compréhension, et suffisamment à distance pour y voir clair. En fait, il s’agit d’être agile et juste !

 

IN. : quelles agences se retrouvent en face de vous en compétition?

J.P. : du fait de notre historique (Textuel, TBWA, indépendance acquise en 2018), c’est très vaste. Nous pouvons nous retrouver en face d’indépendantes comme AustralieGad, Babel, de groupes comme Havas, ou d’agences éditoriales. Nous sommes multidisciplinaires.

 

En résumé

Prendre soin des gens telle est la mission de la nouvelle offre mise au point par Ici Barbès. Une agence qui, de par son ADN est dans le care, mais qui veut aujourd’hui passer à la vitesse supérieure. Et pour cause, les clients sont chaque fois plus confrontés à des problématiques transformationnelles imposées notamment par la pandémie, telles que l’organisation du travail, la posture paradoxale de la jeunesse écartelée entre culpabilité et plaisir, la situation des seniors, les crises sociales…

Cristina Alonso

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia