2 novembre 2011

Temps de lecture : 1 min

Hubba la marque qui se «pornocratise»!

Que dire, quand une marque de skateboard se décide à se lancer dans une forme de communication très cul «cul» faisant passer American Apparel pour un enfant de chœur…

Ok, je suis une marque qui appartient  à l’univers du skateboard, bien trash, peur de rien et très masculine. Ok, 85% de ma clientèle a moins de 18ans et 51% moins de 11ans, elle sort ou est encore dans la puberté, découvre la vie ou croit tout connaître de la vie et passe son temps à fantasmer sur les filles, les femmes, les milfs ou les bimbos.

Bref tout ce qui ressemble à une demoiselle bien dotée et légèrement habillée serait susceptible de transformer ce skateur sans peur en lubrique sans reproche!

Forte d’une bonne connaissance de sa cible, la marque Hubba a décidé de capitaliser sur les testostérones de ses fans pour mieux les séduire ! Le site proposé par la marque de skateboard regorge de filles pulpeuses mélangées aux produits dans des séries de photos, de vidéos ou de wallpapers.

L’interface aux couleurs pastel laisse quand même un peu de place au skate mais sans détourner l’attention du «d’jeun» des filles omniprésentes sur les pages de la marque. Il y a même un blog baptisé «good morning wood» qui publie une photo journalière de déesse genre Playboy…

Certains trouveront cette stratégie perverse, cynique et sans aucune morale. Alors que d’autres parleront d’adaptation à la cible, d’innovation voire de disruption. Les superlatifs pour ou contre ne manqueront pas pour ce type de marque. A vous de voir…

Gaël Clouzard

La rédaction

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia