23 avril 2014

Temps de lecture : 1 min

L’homme qui a vu l’homme qui a vu l’homme qui a vu la data

Si un mot fait buzzer aujourd’hui c’est bien celui de data. On le met à toutes les sauces. Small, big, open, smart, petite, ouverte, fermée… La data envahit notre quotidien. Certains pensent que c’est pour le meilleur, tandis que d’autres redoutent le pire. La vérité est certainement entre les deux.

Signe d’un changement certain de civilisation, la data n’est pas qu’une ruée vers l’or comme on n’arrête pas de nous le répéter un peu partout. Elle ne va pas seulement simplifier notre vie. Elle nous oblige de façon inexorable à modifier et rythmer notre mode de pensée. Notre perception au temps va se contracter et nous emmener vers des chemins encore inexplorés aujourd’hui que le nouveau numéro de la revue – qui sort cette semaine – a voulu aborder.

Einstein le constatait :  » il est devenu évident que la technologie a aujourd’hui dépassé notre humanité « . Alors, devons-nous être méfiants ? Le côté obscur de la data l’emportera-t-il ? Allons-nous perdre ou gagner une part d’humanité ? Une chose est certaine : les humains sont au centre du processus. Nous aurons notre part de réussite ou de responsabilité dans ce qui arrivera dans le monde de demain, pour chacune de nos décisions en tant qu’individus, marques ou médias. Nous vous invitons à lire dans ce numéro 9, les enquêtes de nos journalistes, les points de vue et interviews d’experts français et internationaux, de sémiologues, scientifiques, professionnels du marketing, de la culture…

Isabelle Musnik

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

10/09/2021
Peur sur la ville

Non je ne vais pas vous parler de Bébel, mais de Xavier. Xavier, c’est le nom de ce robot déployé pendant trois…

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia