27 octobre 2011

Temps de lecture : 2 min

Les hologrammes envahissent les défilés de mode

La marque américaine Forever21 a décidé de se passer de ses belles sur le podium pour laisser leurs avatars défiler à leur place… Une tendance bien réelle est en train de voir le jour…

Hier à New York, pour la première fois dans la Big Apple, un défilé 100% sans mannequins a eu lieu, qui préfigure une nouvelle ère dans le milieu de la mode.

La griffe Forever21 a organisé un show composé uniquement d’hologrammes qui ont défilé dans un décor féérico-numérique pendant 7 minutes! Réalisé par l’agence digitale Space150, l’évènement mettait en scène les hologrammes des modèles qui apparaissaient, défilaient puis disparaissaient comme par magie en s’évaporant sur la scène. Le spectacle, après avoir fait discrètement ses premiers pas en Europe avant l’été (Vienne, Bruxelles, Hambourg et Londres) vient d’être adoubé par New York, ville innovante par excellence.

Cette nouvelle génération de mise en scène marque un véritable tournant dans l’esprit des défilés. Autrefois, les évènements étaient tournés vers leurs créateurs et leurs compositions, et aucun artifice ne devait perturber les chefs d’œuvres du «Maître». Désormais les créations deviennent l’une des composantes d’un dispositif qui tourne autour de l’esprit de la marque. Ce type de défilé s’attache plus à faire briller la griffe et son esprit que sa production. En d’autres termes, le résultat final pourrait être fait en papier mâché que personne n’y ferait vraiment attention, tant les artifices visuels accompagnant le défilé sont nombreux.

Les nouvelles technologies sont convoitées par les marques fashion qui voient, grâce à ces nouveaux outils, l’entrée de leur griffe dans une autre dimension. Une dimension fertile qui ne limite plus le défilé à une simple marche stéréotypée.

D’autres ont déjà tenté l’expérience comme Burberry qui avait offert aux habitants de Pekin un show incroyable mélangeant des hologrammes à de vrais mannequins. Déjà en 2006, Alexander McQueen avait tenté une expérience avec une robe holographique pour Kate Moss. Plus récemment, c’est le créateur Stéphane Eckert (voir vidéo ci dessous) aidé de Tim Jockel et Florian Sigl, qui a imaginé un véritable spectacle holographique pour présenter sa dernière collection.

Il serait prématuré de penser que les hologrammes vont dévorer tout crû les rachitiques mannequins. Une chose est certaine, si ces technologies prennent le pas sur l’humain, il y aura moins de contestations, de problèmes et de souffrances sur les tailles «ultra» fines des mannequins d’aujourd’hui… Quant à l’hologramme, il ne devrait pas tarder à dépasser les frontières de la mode pour offrir ses services à d’autres univers…

Bertrand Leseigneur /
@so_particular /  soparticular.com

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia