29 avril 2021

Temps de lecture : 2 min

Havas Territoires : décentraliser les compétences pour mieux capter les territoires et leurs besoins

Alors que les Français manifestent un fort besoin de proximité et sont très attachés à l’échelon local, ils déplorent toutefois un manque de connaissance de leurs besoins de la part des pouvoirs publics centralisés et des entreprises. En plein dans le mille d’un monde qui se repense de manière locale et durable, l’empire Havas développe une formule qui s’attache à la spécificité de chaque territoire : Havas Territories. Rencontre avec son directeur, Vincent Deshayes.

The Good : Que signifie cette nouvelle offre pour HAVAS ?

Vincent Deshayes : Elle signifie que nous prenons le pari que le mouvement de décentralisation des compétences et des décisions, aussi bien pour les collectivités que pour les entités locales des entreprises sera irréversible. Et que dans la reprise économique de demain les territoires seront moteurs : nous voulons être à leurs côtés pour leur apporter toutes les expertises de l’agence en conseil stratégique.

The Good : Concrètement, que veut dire « co-construire des territoires plus attractifs, inclusifs et durables » ?

V.D. : Concrètement cela veut dire les aider à adresser leurs trois enjeux majeurs. Les territoires sont aujourd’hui en compétition et doivent se différencier et ils peuvent notamment le faire à trois conditions : être attractifs pour attirer les investissements, être inclusifs pour accélérer leur développement en intégrant tous leurs atouts, être durables pour s’inscrire dans la transition écologique qui sera aussi pourvoyeuse d’emplois.

The Good : A quels enjeux spécifiques vous préparez-vous à faire face ?

V.D. : À tous les enjeux des territoires qui sont spécifiques et propres à chacun : c’est notre capacité à pouvoir conseiller les territoires sur une multitude d’enjeux grâce à la diversité de nos expertises qui fait notre force. Tel territoire aura besoin de revoir sa stratégie de marque territoriale alors que tel autre aura plutôt besoin de mieux diffuser son message auprès de la presse. Nous sommes en mesure de leur apporter uniquement les expertises dont il ont besoin, dans une offre sur mesure et personnalisée pour chaque collectivité ou filiales voire direction territoriale d’une entreprise.

The Good : « Proximité » et « local » sont deux notions dont les marques semblent toutes s’emparer comme pour mieux toucher les consommateurs. Tous les secteurs d’activité sont-ils concernés ?

V.D. : Et elles ont raison ! Havas Territoires c’est aussi une manière de montre que nous sommes convaincus que c’est bien plus qu’une tendance mais bien une orientation qui sera durable et structurante pour toutes les entreprises qui ont des enjeux locaux et pour tous les secteurs d’activité. Et je suis certain que les entreprises ont déjà parfaitement conscience de la nécessité de se rapprocher de leurs parties prenantes locales, notamment dans leur communication. Or elles n’en ont bien souvent pas encore toutes les ressources nécessaires que ce soit en effectifs où en expertise. C’est là où nous souhaitons intervenir.

The Good : Des clients ou projets dont vous pouvez déjà nous parler ?

V.D. : Vous en saurez plus très vite, mais nous sommes d’ores et déjà – et c’était important pour nous pour montrer notre contribution à l’écosystème – soutiens de CapCom – la coopérative qui fédère, anime et représente les 25.000 professionnels de la communication publique et territoriale – en étant partenaires de leur Forum qui aura lieu en décembre à Rennes. Nous serons également présents sur tous les rendez-vous incontournables du secteur comme le Salon des Maires.

Lingre Camille

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia