22 avril 2015

Temps de lecture : 1 min

Google Maps : sur les traces du monstre du Loch Ness

Entre photographies douteuses et témoignages farfelus, la légende du Loch Ness est tenace. Plutôt que de vous aventurer dans les eaux troubles du lac, Google Maps vous invite à explorer ce lieu mythique en compagnie d’Adrian Shine qui tente de percer le mystère depuis des décennies.

Entre photographies douteuses et témoignages farfelus, la légende du Loch Ness est tenace. Plutôt que de vous aventurer dans les eaux troubles du lac, Google Map vous invite à explorer ce lieu mythique en compagnie d’Adrian Shine qui tente de percer le mystère depuis des décennies.

Quelque part dans les Highlands en Ecosse, un lac est devenu un véritable fantasme pour des millions de personnes depuis le 21 avril 1934, jour de la publication d’une mystérieuse photo (voir ci-dessous). Au même titre qu’il s’interroge sur les Martiens, les esprits frappeurs ou encore les fantômes, l’être humain aime cultiver les mythes et nourrir l’imaginaire collectif : « Nous sommes des créatures rationnelles, mais également très imaginatives », explique Adrian Shine, débarqué sur le Loch Ness, il y a 42 ans pour « débusquer la bête ». Avec sa longue barbe blanche et ses faux airs d’Albus Dumbledor, ce pionnier semble bien décidé à remonter à la surface les secrets les mieux gardés : « Le Loch Ness est un monde perdu mais désormais accessible grâce à la technologie ». Alors explorez les 56,4 km2 de superficie du lac à la recherche du monstre grâce au dispositif de Google Maps et ses caméras 360 degrés. Et faites nous signe au moindre mouvement suspect.

Après les pyramides de Giza, la région des Sherpa, les îles Galàpagos ou encore le mystère des Pokemon, Google Maps est devenu un véritable cartographe de notre planète et a su rendre son contenu vivant, interactif et apprécié par des millions d’internautes. On attend avec impatience les prochains épisodes pour peut-être découvrir, pourquoi pas, les terres du Comte Dracula.

Il n’y a pas une forme bizarre au fond à droite ?

Il y a 81 ans…

Espinosa Eric

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia