26 janvier 2014

Temps de lecture : 3 min

Google Glass : une révolution pour les marques ?

Que ce soit dans des salons de coiffure ou une salle de la NBA, la Google Glass va-t-elle s’immiscer dans le quotidien des consommateurs ? Les lunettes de Google commence à intéresser de grandes marques comme Matrix du groupe L'Oréal...

Testée depuis début mai 2013 par des privilégiés triés sur le volet, la Google Glass reste encore une curiosité expérimentale. En dehors des essayeurs officiels du programme Explorer, dont le pompier viral Patrick Jackson, la lunette à réalité augmentée constitue une nouveauté mystérieuse, dont finalement personne ne connaît encore les qualités et défauts. Les premières fuites autorisées, études et rapports officiels qui traînent sur la Toile font presque office de comptes-rendus officiels sur les pour et les contre. Google est persuadé que son innovation deviendra à moyen terme, une plate-forme digitale quotidienne et globale. Il encourage et appuie des expériences d’utilisations commerciales et publiques. Étalé en trois phases sur toute l’année 2014, le programme « Matrix Class for Glass » entend exploiter la technologie des Google Glass pour « complètement transformer le monde de la coiffure », dixit le vice-président de Matrix, Paul Schiraldi, dans le présentation officielle publiée le 17 janvier.

Propriété de L’Oreal USA, Matrix est un des leaders nord-américains du lucratif marché des soins et couleurs de cheveux. Désireuse « d’imposer un nouveau standard de beauté et d’innovation », la marque incorpore la Google Glass dans l’enseignement et le partage des secrets de coiffure. « La technologie portable représente la prochaine frontière sur le point de révolutionner la façon dont nous vivons et travaillons, exactement comme l’ont déjà fait les smartphones et les tablettes. Nous sommes donc très enthousiastes à l’idée de mener la voie dans la formation et la pédagogie de la coiffure pour les professionnels et les consommateurs », explique Paul Schiraldi.

Une plate-forme éducative online inédite

Concrètement, en quoi consiste exactement « Matrix Class for Glass » ? Ce programme de formation et de services digitaux contient trois volets. En premier lieu une série de vidéos hébergées sur le site Web et la chaîne YouTube de la marque. Elles sont composées de tutoriels détaillés mettant en scène des cours donnés par des stars des ciseaux, dont George Papanikolas, tous filmés en POV grâce à la Google Glass. Il suffira au célèbre styliste et nouvel ambassadeur de Matrix de dévoiler sa technique en portant les lunettes pour offrir aux apprentis stylistes capillaires une vision unique de derrière sa chaise. Il y aura également des clips mettant en scène les plus célèbres bloggeurs du secteur, passant en revue les dernières tendances et partageant leurs expériences.

A la fin du printemps, une application Google Glass hébergera carrément une bibliothèque de contenus, disponibles pour les professionnels et les particuliers. Dans la même veine du « atteindre tout le monde, enseigner à tout le monde », la tagline de Matrix, la marque va mettre sur place une série de sessions pédagogiques dirigées par ses trois directeurs artistiques. Le projet démarrera en avril 2014 et traversera les Etats-Unis. Les cours sont évidemment retransmis en ligne.

Du salon de coiffure au show de la NBA

Last but not least, le programme de Matrix va également permettre aux clients d’un salon de Los Angeles de disposer en vidéo d’un tutoriel privé réalisé par George Papanikolas, encore lui. Le concept ? Un(e) client(e) se rend au salon Andy LeCompte pour une séance particulière avec le styliste, qui par Google Glass capturera la session en images et l’enverra ensuite par email à ses cobayes privilégiés. « Les client(e)s du monde entier se plaignent depuis longtemps de ne pas avoir leur coiffeur avec eux ou elles quand ils sont à la maison, pour pouvoir refaire leur coupe favorite. Désormais, ça sera possible et ça va changer toute l’expérience des salons », commente G. Papanikolas pour résumer le programme baptisé « Eye for Style ». Alors bien sur, que vous le valiez bien ou non, ce progrès technologique impactant peut sembler bien futile. Il ne s’agit que de cheveux, de beauté, d’un certain bien-être d’apparat. Mais vous l’aurez compris, sous ses airs extérieurs de frivolité, l’initiative de Matrix lance la Google Glass dans un grand bain inédit pour elle. Le début d’une incrustation sporadique et ponctuelle dans notre quotidien ?

Le vendredi 24 janvier, les Sacramento Kings, un des trente clubs du championnat professionnel nord-américain de basketball, sont devenus les premiers à utiliser la Google Glass dans une enceinte de la NBA. Après avoir équipé une douzaine d’élus de la lunette à réalité augmentée, dont une pom-pom girl, un journaliste TV, la mascotte et mêmes des joueurs durant leur rituel d’avant-match, le club a retransmis les images sur l’écran géant au fil de la rencontre. Quelque chose nous dit que d’autres clubs devraient très vite emboîter le pas ! En France ?

Benjamin Adler / @BenjaminAdlerLA
Rubrique réalisée en partenariat avec Leo Burnett

 

 

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia