27 mars 2011

Temps de lecture : 1 min

Google Earth, le nouveau billboard de demain?

La vision satellitaire offre la possibilité de voir le monde sous un autre angle. Prendre de la hauteur permettrait-il aux marques de communiquer différemment? L’artiste Molly Dilworth s’est penchée sur le sujet en peignant les toits de buildings new yorkais…

Désormais les internautes qui regarderont la «Big Apple» grâce aux images satellitaires de Google Earth pourront tomber sur des peintures géantes visibles des toits de 3 immeubles de la ville. La coupable est l’artiste Molly Dilworth qui a pour ambition de faire parler d’art de manière différente. Le but avoué est d’amener une nouvelle vision de la peinture aux internautes.

Pour ce faire, elle a utilisé un surplus de peinture dont sa société spécialisée dans l’affichage et la peinture murale voulait se débarrasser. Le résultat est intéressant. Mais vu de Google Earth, la définition de ses œuvres n’est pas aussi optimale qu’elle l’espérait. Malgré l’utilisation de couleurs vives et de formes adaptées à la vision satellitaire, le rendu demeure aléatoire. Son premier travail est, selon elle, un peu déceptif mais l’idée ayant mené à cette création est plus que séduisante. La mise à jour aussi est importante puisque Google réactualise tous les 6 mois ses images.

Les annonceurs pourraient-ils s’inspirer de l’œuvre de la jeune artiste? Il est encore un peu tôt pour se prononcer sur le sujet, mais son travail laisse quand même songeur quant au potentiel de Google Earth à répercuter un message auprès des internautes. Les progrès du logiciel de Google, qui en est à sa 6ème version en matière de netteté de l’image, sont constants et laissent entrevoir moult possibilités de communication.

Les marques pourraient dans un futur proche, s’attacher les services de «GE» pour s’afficher au sommet des tours ou immeuble avec des logos ou des messages, voire même des QR codes qui redirigeraient vers des opérations commerciales.

Il y a trois ans, KFC avait affiché dans le désert un logo géant représentant le visage du Colonel, l’effigie de la marque. Il avait fallu attendre 1 an et la mise à jour de Google Map et Earth pour voir apparaître l’œuvre géante vue du ciel. Mais au final, l’opération était séduisante.

On a tendance à dire que le design est à la base de tout. Mais qu’en est-il de l’art?

Gaël Clouzard

Source : theatlantic.com

La rédaction

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia