24 novembre 2014

Temps de lecture : 4 min

#Fredinchina : Youku, le Youtube chinois, révolutionne l’e-commerce

Comprendre l’Empire du Milieu n’est pas chose aisée pour les Occidentaux… Frédéric Raillard, le co-fondateur de Fred & Farid Group analyse chaque semaine, pour BFM Business, le premier marché du monde ! INfluencia est désormais partenaire de cette aventure...

Comprendre l’Empire du Milieu n’est pas chose aisée pour les Occidentaux… Frédéric Raillard, le co-fondateur de Fred & Farid Group analyse chaque semaine, pour BFM Business, le premier marché du monde ! INfluencia est désormais partenaire de cette aventure…

HOT TOPIC : World Internet Conference

La World Internet Conference a eu lieu à Wuzhen qui est un village sur l’eau, un vrai petit Venise à côté de Shanghai. C’est aussi presque un Davos du digital contemporain chinois. Pourtant l’événement attire quelques pointes d’ironie sur les réseaux car il n’a de mondial que son nom puisque les grands géants du social media américain tels que Google ou autres Facebook -toujours interdits en Chine- ne sont pas représentés. En revanche, son importance reste intacte puisqu’il a réuni des stars comme Jack Ma d’Alibaba, Ma Huateng de Tencent et Li Yan Hong de Baidu. Des leaders donc et qui sont tout sauf des seconds couteaux. Sans compter Xi Jinping qui s’était spécialement déplacé montrant à quel point le gouvernement prend au sérieux le digital en Chine.

L’un des principaux sujets abordés par les 3 géants a été en premier la sécurité d’Internet (d’où la présence de Xi Jinping). Une thématique décidément cruciale pour le pays, sachant que le Great Firewall of China bloque déjà les médias sociaux américains et surveille ou contrôle tout de très près. Tandis que l’armée et le gouvernement travaillent beaucoup sur Internet, grâce à des hackers et des spécialistes qui occupent des tours entières.
Puis ils ont traité de tout ce qui concerne les finances ou les systèmes de rémunération et en particulier les modes de paiement comme le paiement mobile proposé par Baidu Pay, Alipay, Tencent Pay. Un système gigantesque qui -même si ce n’est pas encore dit officiellement- constituera à terme la première banque de Chine. Ainsi pas étonnant que cette thématique soit au cœur de toutes les préoccupations et focalise tous les développeurs de tous les services de R&D de ces trois sociétés qui n’ont qu’un seul objectif : gagner la bataille du mobile payment. Enfin, les intervenants se sont penchés sur le Global E-commerce. Oui, j’ai bien dit Global. Car la Chine est le leader incontestable du e-commerce mondial avec l’entrée fracassante d’Alibaba à la Bourse de New York. De plus -et on l’a vu la semaine dernière à l’occasion du Double 11- les commandes passées sur T-Mall sont venues de plus de 200 pays ou régions dans le monde -grâce à la diaspora chinoise installée à l’étranger- et non plus uniquement de la Chine. Une première encourageante pour le pays qui entrevoit un bon filon pour écouler ses marchandises dans le reste du monde sans y être encore installé. Un axe très très fort sur lequel le gouvernement et les leaders du digital chinois veulent forcément travailler.

Mais cette conférence a aussi été marquante en raison d’un deuxième évènement : en effet, Lei Jun le patron de Xiao Mi (n°3 mondial du mobile) y a affiché son ambition en affirmant qu’il deviendrait le leader du mobile mondial. Un objectif tempéré par Bruce Sewell, vice-président d’Apple Bruce Sewell qui lui a répondu en toute amitié et avec humour : “Easy to say but hard to do”. Ce qui n’a pas empêché Lei Jun, après s’être tourné vers Jack Ma, de déclarer devant les caméras cette belle phrase : “Il faut toujours avoir des rêves”. A voir ici.

HOT BRAND : Youku

Youku c’est le Youtube chinois, et c’est la marque dont on a le plus parlé cette semaine. Car elle annonce une révolution de taille en introduisant un « petit plus » dans le commerce en ligne. Elle démontre aussi que si les Américains ont encore un peu d’avance du côté des technologies, les Chinois les devancent dans les usages. En effet grâce au partenariat avec Alibaba, Youku propose une nouvelle fonction permettant de tout acheter pendant la vidéo : du t-shirt de la fille, à son pantalon ou sa chemise en passant par la table et le verre qu’elle utilise… La technologie est assez simple : du tagging pendant la lecture du film qui permet de tout acquérir tout de suite en un clic. Avec ce système, le consommateur peut désigner l’article qui l’intéresse, le mettre dans son panier, y revenir plus tard ou l’acheter immédiatement. Youku ayant aussi créé un système en lien avec T-Mall (B2C) ou Taobao (C2C), l’idée est de raccourcir au minimum la distance entre l’achat et le nombre de clics.
Mais ce nouveau mode amorce une réflexion dans le e-commerce chinois où ces grandes plates-formes sont challengées par le social e-commerce, une nouvelle forme d’achat en ligne dont on avait déjà parlé avec Meilishuo qui mixe Huaban et Taobao (c’est à dire l’équivalent de Pinterest et Amazon). La révolution c’est qu’au lieu d’aller dans un lieu pour acheter -ce qui est un peu un vieux truc pour les millenials chinois- on adopte un comportement social de sharing classique au milieu duquel s’immisce l’acte d’achat. La pratique encore sans nom, pourrait s’intituler « entertainment commerce » puisqu’on ne consomme plus simplement du divertissement, mais aussi des produits qui servent à l’élaborer. Cible visée : les millenials ou les O-14 ans. Populations en devenir et au cœur de tous les services de recherche digitale en Chine. A voir ici.

HOT TWEET : Peng Li-Yuan

Peng Li-Yuan est la First Lady en Chine. Mais en plus d’être l’épouse de Xi Jinping, elle est aussi une ancienne chanteuse d’opéra et une femme très élégante. Le président n’a donc pas hésité à braquer les lumières sur elle lors d’une visite avec tout son staff, à bord d’un bateau. Alors qu’il venait de franchir une marche, il s’est tourné vers la première dame et lui a tendu la main pour l’aider à descendre l’escalier à son tour. Normal et anodin me direz-vous. Mais pas pour la nouvelle Chine, où ce geste inattendu bien que « très » calculé, n’avait jamais été vu. Alors forcément il a immédiatement surpris et plu à toute la Chine lorsqu’il a été diffusé via un GIF, déclenchant 42 000 retweets et 24 000 likes. Charmant, mais attention, le chef du gouvernement a fait plus qu’un acte de galanterie, il a envoyé un signal très fort à tous les Chinois, pour lesquels les symboles -surtout maniés par les leaders- jouent un rôle puissant. En effet, avec cette main tendue à sa femme, il a délibérément annoncé que désormais les rapports entre hommes et femmes doivent évoluer vers une plus grande considération de la femme dans la société et pourquoi pas gagner -à terme- en égalité. Que ce soit dans le business ou la vie quotidienne mais aussi en politique où c’est loin d’être le cas ! A voir ici.

Retrouvez l’intégralité des posdcasts de #FredinChina ICI !

Raillard Fred

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia