8 décembre 2014

Temps de lecture : 3 min

#Fredinchina : Youku, le YouTube chinois, se fait allumer par un gamin

Comprendre l’Empire du Milieu n’est pas chose aisée pour les Occidentaux… Frédéric Raillard, le co-fondateur de Fred & Farid Group analyse chaque semaine, pour BFM Business, le premier marché du monde ! INfluencia est désormais partenaire de cette aventure...

Comprendre l’Empire du Milieu n’est pas chose aisée pour les Occidentaux… Frédéric Raillard, le co-fondateur de Fred & Farid Group analyse chaque semaine, pour BFM Business, le premier marché du monde ! INfluencia est désormais partenaire de cette aventure…

HOT TOPIC : Smile Challenge

Le principe est le même que l’Ice Bucket Challenge. Smile Challenge est un mouvement spontané à l’initiative d’on ne sait qui et plus surprenant qui a été lancé sur WeChat avant d’atterrir sur Weibo. En effet, WeChat n’était pas l’endroit de prédilection jusqu’à présent pour créer ce genre d’événement. L’objectif de ce challenge était de diffuser de la positivité en Chine, simplement en se prenant en photo en train de sourire puis en mentionnant 10 personnes qui apparaissaient de part et d’autre du visuel. Il n’en fallait pas plus pour enflammer la Toile et créer un mouvement extrêmement viral.

Or ce phénomène mérite d’être distingué car il est encore très rare et très récent. De plus, il démontre l’ascendant que WeChat (qui compte désormais 600 millions d’utilisateurs) prend sur Weibo (qui enregistre une baisse de fréquentation de 40% cette année). Impossible de monitorer sur WeChat mais Weibo a quand même comptabilisé 300 millions de vues. Colossal. Sans compter que l’initiative a même été hijackée par une association caritative qui souhaitait aussi positiver mais cette fois-ci pour les enfants souffrant du bec de lièvre en rappelant : “Continuez à sourire mais pensez à ceux qui souffrent du bec de lièvre”. A voir ici.

HOT BRAND : Youku

La marque a fait un énorme bad buzz… à la hauteur de la Chine. En effet, tout juste après avoir été ovationnée quelques jours auparavant, Youku s’est, à juste titre, fait lapider sur les réseaux sociaux cette semaine. L’histoire est celle de Nico, un jeu garçon qui a envoyé dans l’espace une caméra équipée d’un ballon à l’hélium. Après avoir réalisé son film avec les images récupérées où l’on voit notamment la progression de la Terre vers l’espace, il l’a posté sur Youku. Passionnant. Mais comme il n’est pas un influenceur, sa vidéo n’a pas enregistré beaucoup de vues. Pourtant un producteur de Youku, chargé du lancement de l’association Youku Momo (le Tinder chinois), l’a repéré. Alors il a contacté Nico pour savoir s’il pouvait utiliser son film dans le cadre de la promotion de Youku Momo. Au milieu du process, le producteur est devenu injoignable, et quelques jours plus tard un film promotionnel sort bien avec les images de Nico, mais en les attribuant à un autre garçon que lui, choisi et reshooté par Youku.

Le jeune réalisateur injustement écarté ne s’est pas démonté : il a écrit un long article sur Weibo et a eu la bonne surprise d’être soutenu par toute la Chine. L’impact de cette réaction a été gigantesque, car jugée légitime et nécessaire au point que Youku a perdu dans la foulée, 4,65% en valeur (170 millions de dollars) au NASDAQ. Youku a bien sûr écrit une lettre d’excuse mais ça n’a pas suffi à Nico qui va aller en justice. Cette grossière manipulation dénoncée est hyper intéressante, car elle révèle l’éveil de la propriété sur les idées qui n’existait pas jusqu’à présent en Chine. En effet, ici tout le monde se copie et c’est normal. Mais vraisemblablement plus pour la nouvelle génération qui n’est plus tout à fait d’accord pour se faire piquer ses idées. En tous les cas, c’est bien l’annonce d’un début des changements de mentalités par rapport à la propriété intellectuelle. A voir ici.

HOT TWEET : Un poulet aux oignons

C’est une campagne de publicité japonaise. Donc ce n’était pas gagné, car les Chinois par principe n’aiment pas tout ce qui vient du Japon. Mais celle-ci, ils ne pouvaient que la plébisciter tant elle les a vraiment fait rire. Elle a été réalisée pour un restaurant dont la spécialité est le poulet aux oignons. Son principe est un road trip fait par le poulet et son oignon jusqu’au restaurant où ils vont être cuisinés puis dégustés. L’occasion pour le volatile de reprendre à son compte quelques réflexions en fonction des situations plus ou moins périlleuses où il se trouve et qu’un homme ferait en de telles circonstances.

Le résultat est forcément décalé et donc drôle. Ainsi, dans le train, il se fend d’un profond : “bon allez je vais devenir un poulet aux oignons !” ou attaqué dans la rue par un chien, il s’écrie d’un combatif : “ah non, je ne veux pas mourir maintenant, il faut que j’aille ici !” avant de conclure fièrement, une fois à destination : “bonjour votre ingrédient est arrivé”. Le comique de situation a bien fonctionné puisque la Chine éclatée de rire n’a pas hésité à faire 70 000 retweets ! A voir ici.

Retrouvez l’intégralité des podcasts de #FredinChina ICI !

Raillard Fred

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia