16 février 2015

Temps de lecture : 3 min

#Fredinchina : Ephèbe, mezzanine et karaoké

Comprendre l’Empire du Milieu n’est pas chose aisée pour les Occidentaux… Frédéric Raillard, le co-fondateur de Fred & Farid Group analyse chaque semaine, pour BFM Business, le premier marché du monde ! INfluencia est partenaire de cette aventure...

Comprendre l’Empire du Milieu n’est pas chose aisée pour les Occidentaux… Frédéric Raillard, le co-fondateur de Fred & Farid Group analyse chaque semaine, pour BFM Business, le premier marché du monde ! INfluencia est partenaire de cette aventure…

                                                                                                                                  HotTopic : L’AE sur la Toile ringardisé par les Hongbaos digitales

Sous les feux de la rampe encore les Hongbaos, ces célèbres enveloppes rouges remises aux employés par leur patron lors de la Chinese New Year Party et dont on a parlé la semaine dernière. Mais cette fois, elles font parler d’elles, car leur numérisation se généralise. En effet, les entreprises ont posté des Hongbaos virtuelles d’un certain montant (50 000 RMB par exemple) sur les réseaux sociaux et tous les gens qui ont cliqué dessus ont récupéré une partie de la somme, un peu comme à la loterie. Tout le monde en a aussitôt parlé en ligne rendant ce concept digitalisé très vertueux car il est à la fois porteur de RP et média en ligne pour les entreprises.

Inutile de dire que toutes se sont lancées dans la course, avec en tête notre incontournable trio : Baidu, Alibaba, Tencent. Si ce dernier s’était lancé dans cette formule dès l’année dernière avec WeChat, cette année c’est au tour d’Alibaba, avec Alipay et Weibo, qui a dégainé le premier. Comment ? En encourageant les internautes à participer en y associant des centaines de célébrités qui ont offert de l’argent à leurs fans en ligne. Mais aussi en les préparant en partenariat avec des entreprises. Ce qui a permis à Alipay d’offrir l’équivalent de 70 millions d’euros soit en argent trébuchant soit sous forme de coupons de réduction.

Forcément, Tencent a réagi à la Chinoise : violemment, efficacement et immédiatement. Et a ainsi offert via WeChat et QQ l’équivalent de 6,5 milliards de RMB en coupons et en cash. Ce qui équivaut à 25 000 Hongbaos digitales ouvertes sur les réseaux sociaux en une journée. C’est incroyable. Mais cela a posé la question majeure de l’efficacité des plans médias traditionnels, en ringardisant l’achat média sur la Toile. Car finalement ne vaut-il pas mieux dépenser ce budget en offrant l’argent directement à ses consommateurs qui lui en seront extrêmement et aussitôt reconnaissants et qui vont en parler sans retenue ? A voir ici.

                                                                                                                                     HotBrand : L’important c’est la rose

La Saint-Valentin se célèbre également en Chine où il y a entre 600 et 800 millions de netizens. Une échelle qui permet de voir naître et prospérer des business models qui ne concernent pourtant que des niches de niches. C’est le cas de Roseonly, une boutique en ligne très connue qui offre des roses très chères dans des boîtes ressemblant un peu à celles de Ladurée ou autres marques de chocolat renommées. Ce qui rend cette marque si prestigieuse tient dans son procédé assez radical. En effet, si vous voulez offrir des roses via son circuit, il va falloir inscrire votre nom sur son site ainsi que celui de l’heureux destinataire qui ne pourra plus jamais être modifié. Une exclusivité un peu excessive mais qui plait énormément sur le web car elle est extrêmement valorisante pour le ou la destinataire du bouquet de roses : très cher, très beau, très identifiable (avec la boîte) et très engageant comme vraie preuve d’amour. D’ailleurs son concept est loin d’effrayer, puisque la marque vient d’annoncer l’ouverture de 100 boutiques bien réelles dans toute la Chine. A voir ici.

                                                                                                                                      HotPost : Ephèbe, mezzanine et karaoké

Cette vidéo fait partie de ces posts succulents en Chine qui apparaissent d’un coup sur la Toile et qui font l’actualité de la journée sans savoir pourquoi. Elle montre des étudiants en plein karaoké et qui s’amusent vraiment bien. Celui qui chante est maquillé outrancièrement. Pourtant, c’est un autre dans le fond de l’image qui a fait le buzz. Perché sur une mezzanine, le jeune homme torse nu, un peu éphèbe, à la plastique sublime et efféminée est lui aussi tout à la joie de la chanson. Mais il est surtout absolument magnifique. Les femmes en sont toutes tombées raides dingues, ont retweeté le post 300 000 fois et ont fini par le retrouver sur les réseaux sociaux. Quant au jeune homme, un futur pilote, il a enregistré 50 000 de vues. A voir ici.

Raillard Fred

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia