9 février 2016

Temps de lecture : 1 min

France : où sont les jardins partagés et connectés de 2016

L’Observatoire des villes vertes vient de publier son étude sur les jardins partagés, de plus en plus plébiscités en milieu urbain. Connectés et innovants, ces espaces verts font émerger de nouvelles tendances.

L’Observatoire des villes vertes vient de publier son étude sur les jardins partagés, de plus en plus plébiscités en milieu urbain. Connectés et innovants, ces espaces verts font émerger de nouvelles tendances.

Nancy (68), Marseille (57), Mérignac (38), Lyon (35) et Rennes (30). Voici les fers de lance du jardin partagé et d’ici 2016, quatre villes sur cinq pourront profiter de l’aubaine. A l’initiative des associations en majorité (62%), ces espaces collaboratifs devront améliorer certains points pour changer de dimension, fédérer et animer les quartiers des villes. Le soutien au fonctionnement et l’animation des jardins seront les grands chantiers des années à venir.

Et les nouvelles technologies devraient donner un sacré coup de pouce aux jardins partagés en optimisant par exemple l’arrosage, le suivi des plantations ou encore l’approche pédagogique : plus d’une ville sur deux a créé des applis smartphone pour faciliter le lien entre citoyens et espaces verts, et plus d’une ville sur trois propose ou proposera en 2016 des bornes interactives à vocation éducative. Conséquence directe? De nouveaux profils de villes connectées émergent : les « green geeks » et les « vegetal hackers ». Une manière de désacraliser toutes ces nouvelles technologies et de mieux comprendre la nature grâce à l’innovation. Découvrez ci-dessous en infographie les villes vertes et jardins 2.0.

Photo de une : Tangi Bertin

Larue Déborah

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia