21 juillet 2021

Temps de lecture : 2 min

Les Français et les vacances au temps du Covid

Comment les Français abordent-ils ces vacances alors que les espoirs d’une sortie rapide de la crise du Covid semblent déçus avec la progression du variant delta ? Grâce aux outils de Google et à ses propres outils d’analyse sémantique contextuelle, Weborama est en mesure d’analyser les contenus parcourus par les internautes et a décidé d’étudier de façon précise leur attitude vis-à-vis des vacances, s’agissant de l’intérêt qu’ils accordent à ce sujet, des destinations qu’ils privilégient, des contenus qu’ils consultent ou de l’adéquation entre leurs recherches et les contenus qui sont à leur disposition.

Un constat s’impose d’emblée : contrairement à ce que l’on aurait pu croire, le sujet des vacances n’a pas mobilisé les Français plus que d’habitude, en dépit des longues périodes de confinement et de couvre-feu qu’ils ont dû affronter. Analysés sur une période de cinq ans, l’intérêt pour les vacances suit le même cycle : pics d’intérêt en janvier et en juillet-août, désintérêt en avril-mai et en novembre-décembre.

Trois régions privilégiées

Le palmarès des destinations demandées offre moins de surprises, mais il est très concentré sur trois régions françaises : la Provence-Côte d’Azur, la Nouvelle-Aquitaine et l’Occitanie, qui sont loin devant l’Ile-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes, la Bretagne, les Pays de la Loire ou la Normandie. Quant à la région Grand-Est, elle ne totalise qu’un quart des requêtes concernant la région PACA.

Il ne faudrait pourtant pas en tirer la conclusion que les Français sont autocentrés. Ils adoptent plutôt la notion de « tourisme local », avec un certain resserrement des horizons, mais qui ne se limite pas à la France. En juillet 2021, l’intérêt pour les voyages en Espagne était 3,3 fois plus élevé que la moyenne des cinq dernières années, contre 2,3 fois pour la France. L’Espagne est en effet la destination qui réunit le plus fort taux d’adhésion, loin devant la Grèce, l’Italie, le Portugal, le Maroc ou la Turquie. Un classement qui démontre le fort attachement d’une partie des Français pour l’Espagne ( plus de 50 % des internautes qui ont affiché l’intention de s’y rendre voyagent en famille).

Sur le plan du volume de contenus, la palme revient largement à l’Italie devant l’Espagne et le Portugal. La Grèce fait d’ailleurs figure d’enfant pauvre avec près de quatre fois moins de contenus que l’Italie, ce qui devrait inciter les professionnels du tourisme grec à intensifier leurs efforts de communication vers les voyageurs français.

Transports et conditions sanitaires observés

Quels sont les contenus les plus fréquemment consultés ?  À 47 %, ce sont les transports et les conditions sanitaires dont ils sont assortis, ce qui s’explique aisément compte tenu de la situation complexe des transports européens face à la pandémie et à la multiplicité des réglementations sanitaires en Europe. Mais ce chiffre illustre assez bien la réelle volonté des Français de voyager tout en observant une grande prudence quant aux restrictions imposées par la progression du variant Delta. Les autres contenus les plus explorés concernent les loisirs et la culture, assez loin devant les spécialités agro-alimentaires.

Au total, l’étude de Weborama montre que les Français portent un intérêt réel aux vacances en temps de Covid, mais pas une soif inextinguible d’évasion.

Contenu Partenaire. La rédaction d’INfluencia n’a pas participé à la rédaction de ce contenu

Weborama

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia