15 janvier 2017

Temps de lecture : 2 min

Les Français se préparent à accueillir les immigrants américains

S’il y a bien un seul mérite que l’on peut reconnaître à Donald Trump, c’est sa capacité à booster la créativité des publicitaires. Dernier exemple en date avec Speakwell et l’agence Gloryparis. La mission ? Sauver les Américains de la panade avec une bonne dose d’humour, tout simplement.

S’il y a bien un seul mérite que l’on peut reconnaître à Donald Trump, c’est sa capacité à booster la créativité des publicitaires. Dernier exemple en date avec Speakwell et l’agence Gloryparis. La mission ? Sauver les Américains de la panade avec une bonne dose d’humour, tout simplement.

Dans quelques jours, Washington D.C sera le centre médiatique du monde. Quand les Etats-Unis changent de président et que le nouvel élu prête serment, c’est toujours un événement politique majeur. Quand le futur locataire du bureau ovale s’appelle Donald J. Trump, la Grand messe prend une tournure anxiogène. L’Oncle Sam est-il en train d’écrire un très mauvais polar dont l’épilogue est encore inconnu et imprévisible ? Certains Américains le pensent et auraient décidé de partir sans attendre de connaître la fin du nouveau roman de leur démocratie. Au lendemain de l’élection du milliardaire populiste et mégalomane, le site de l’immigration canadienne plantait à cause d’une trop grosse affluence. La Nouvelle-Zélande annonçait elle, selon Reuters, une hausse du trafic provenant des Etats-Unis sur son site d’immigration. L’écume de cette émigration américaine CSP + va-t-elle atteindre l’Europe et la France ? Gloryparis et Speakwell vous donnent l’occasion de jouer au bon samaritain en accueillant chez vous un Américain.

« Lorsque Trump a été annoncé comme étant le 45e président élu des États-Unis, un sentiment contradictoire a parcouru l’Amérique. D’un côté, les partisans de Donald et de l’autre, les autres. Face à cette situation, nous avons décidé de venir en aide aux Américains », explique Arnaud Lebacquer, co-fondateur de Gloryparis. Avec la campagne « Save an American » lancée ce lundi 16 janvier, l’agence conseil en Creative Business donne l’occasion à cinq familles françaises d’accueillir vraiment un immigré américain chez elle. Pour faciliter la communication avec celle ou celui qui aura fui le « trumpisme », Speakwell propose des cours d’anglais gratuits. Vous voulez participer à l’opération ? Vous devez envoyer une vraie lettre de motivation ainsi qu’une photo de l’endroit où sera logé(e) l’immigré(e).

« L’idée est que ça se réalise vraiment, il était hors de question de faire un ghost. La vidéo de la campagne sera d’ailleurs également distribuée aux Etats-Unis via le réseau de Speakwell », précise d’ailleurs Arnaud Lebacquer, en appuyant la volonté de l’agence et de Speakwell de tirer d’une idée gonflée et pertinente une finalité concrète. Après tout, si la cause peut d’abord faire sourire, voire même susciter par sa légèreté le courroux des associations d’accueil et de protection des réfugiés, elle est sérieuse. Et méritait selon Arnaud Lebacquer, d’être défendue bénévolement par Gloryparis pour sa traditionnelle carte de voeux humanitaire: « L’an dernier nous avions choisi les SDF et ça avait débouché sur des réalisations concrètes. Là nous aurions pu nous concentrer sur les réfugiés syriens mais si nous n’apportions aucune solution concrète à ce problème complexe, alors autant ne rien faire. »

En jumelant les envies d’exil de plusieurs milliers d’Américains avec la médiocrité des Français dans la maitrise de la langue d’Obama, Gloryparis a construit l’idée de la campagne. « Il fallait ensuite trouver la société qui était prête à jouer le jeu. Nous avons eu du mal à trouver avant que Speakwell accepte », confie Arnaud Lebacquer. Pour aller au bout de son idée et réaliser le spot de 2 minutes, Gloryparis n’a pas gagné d’argent. « On s’est débrouillé en bricolant. Nous  voulions aussi vraiment donner un esprit « strip tease » au film pour l’ancrer dans le réel », assure le co-fondateur de Gloryparis. Si vous avez compris le message, vous apprécierez l’appel au peuple de France lancé par la campagne: « Françaises, Français soyons solidaires, souhaitons une bonne année aux Américains désireux de venir découvrir notre beau pays. Françaises, Français prenons de bonnes résolutions, apprenons l’anglais. Françaises, Français sauvons nos amis d’outre-Atlantique. Sauvez un Américain, partagez cette vidéo. »  Yes, we can?

Adler Benjamin

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia