AccueilTENDANCESPOURQUOI LES MICRO-INFLUENCEURS NOUS PARAISSENT PLUS AUTHENTIQUES

Pourquoi les micro-influenceurs nous paraissent plus authentiques


Publié le 08/10/2020

Image actu

La plateforme d’influence Hivency dévoile les résultats de son étude réalisée auprès de 3 684 influenceurs internationaux. Les réponses obtenues permettent de dresser un portrait détaillé des influenceurs et d’apporter un éclairage nouveau sur leurs intentions et sur leurs attentes vis-à-vis des marques avec lesquelles ils collaborent. 

 

 

Le marketing d’influence s’est bel et bien imposé comme un levier majeur dans le mix marketing numérique des marques et le nombre de collaborations avec les créateurs de contenu a explosé. Selon le rapport « The state of Influencer Marketing 2020 : Benchmark report », du Influencer Marketing Hub, 66 % des professionnels ont augmenté leurs budgets de marketing d’influence en 2020. Par conséquent, la taille du marché a suivi la même tendance pour atteindre une valeur de près de 10 milliards de dollars -environ 8,4 milliards d’euros-, et ce malgré le fait que de nombreuses entreprises aient dû resserrer leurs budgets marketing en raison de la crise sanitaire. Si pour la majorité des micro-influenceurs, être créateur de contenu n’est pas un métier à temps plein, ils témoignent tout de même d’une certaine expertise. Ils ne sont pas uniquement une vitrine pour l’entreprise, mais un levier authentique. Mais cette image emphatique que nous en avons, est-elle justifiée ou illégitime et romancée ? Focus sur les résultats de l’étude menée par Hivency.

 

 

Passion vs rémunération : l’appétence l’emporte 

 

Pour 77 % des influenceurs sondés, la création de contenu est une passion ou un loisir. Un nombre qui atteint même 83 % pour les influenceurs hexagonaux. Seulement 6 % des sondés en ont fait leur métier principal à temps plein. Cette passion pour la création de contenu est alimentée par le besoin de tester de nouveaux produits de marques qu’ils apprécient. Il ressort en effet, dans le sondage que 26 % des influenceurs collaborent avec des marques dans le but de recevoir des nouveautés. Cette image de « early adopters » en puissance est particulièrement vraie chez les influenceurs français. Les créateurs de contenu allemands et espagnols semblent quant à eux tout autant motivés par la perspective de travailler avec des marques qu’ils apprécient et par la volonté de disposer de « matière » pour leurs publications. 

 

 

 

 

A la recherche de collaborations authentiques 

 

Près du tiers -28 %- des sondés utilise la solution Hivency pour obtenir des collaborations de qualité. A la fois consommateurs et acteurs, les micro-influenceurs font preuve de sélectivité concernant les campagnes auxquelles ils acceptent de participer. Bien que trouver des influenceurs soit un challenge pour les marques, ces dernières doivent apprendre à s’adapter aux créateurs de contenus et proposer des collaborations attrayantes, du brief à la dotation. De plus, les influenceurs n’hésitent pas, pour 35 % d’entre eux, à démarcher directement les marques qu’ils apprécient en vue d’une collaboration. Cette année, ils sont également 54 % à utiliser des plateformes influenceurs et 11 % à travailler avec des agences. 

 

« 62 % des personnes sondées font très attention aux valeurs de la marque. Ce nombre n’est pas étonnant quand on sait que les internautes, influenceurs et marques veulent plus d’authenticité. Les créateurs de contenus, en particulier les micro et nano-influenceurs, ne véhiculeront pas un message pour une marque qui est à l’opposé de ce qu’elles sont », explique Joël Gaudeul, CMO chez Hivency

 

De plus, le contenu à produire est très important pour ces derniers. En effet,87% des personnes sondées vont privilégier des produits qui s’intègrent à leurs contenus habituels. Également interrogés sur la valeur monétaire des produits, les influenceurs sont 73 % à d’abord choisir un produit en accord avec leurs goûts plutôt qu’en fonction de son prix. 

 

 

 

 

La morale de l’étude

 

Une marque qui souhaite réussir ses campagnes d’influence devra donc adopter une approche axée sur les besoins réels des consommateurs, mais aussi des créateurs de contenu. De plus, ce qui fait le succès à long terme d’une stratégie de marketing d’influence est le lien unique créé entre les marques et leurs communautés grâce aux expériences authentiques des ambassadeurs de la marque. Pour créer une relation à long terme et transformer les influenceurs en ambassadeurs de marque, une marque ne doit pas émettre de directives trop strictes notamment dans le brief de campagne.

 

Par ailleurs, une des étapes les plus importantes pour des campagnes réussies, qui profitent aux deux parties, c’est l’identification d’influenceurs. Il faut que ces derniers correspondent à sa mission d‘entreprise et à ses valeurs. L’écoute attentive des consommateurs et la reconnaissance des créateurs de contenu comme de véritables experts en matière de valeur ajoutée constituent la base d’une stratégie de marketing d’influence réussie et durable en 2020 et au-delà.

 

 

 


Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI

Abonnez-vous à la revue

RECHERCHER PAR