AccueilTENDANCESUNE DéMARCHE BêTE COMME CHAT !

Une démarche bête comme chat !


Publié le 05/10/2020

Image actu

Adopter ou non un chat, est une décision a priori simple, d’autant qu’on le sait, un chat est indépendant, autonome, a son caractère, suscite la bonne humeur chez les voisins qui le croisent, ou chez lesquels ils « s’installe »… Car il disparaît comme il arrive. Oui a priori, adopter un chat est simple. Mais...

 

Au Japon, où il y a désormais plus d’adoptions d’animaux que de naissances d’enfants dans les foyers, -en 2016, 19 millions de chats et de chiens sont adoptés alors que la population compte 17 millions d'enfants entre 0 et 14 ans (source perspective monde)-, adopter un animal puis l'abandonner après deux ans est une sale coutume,  My Cat Yugawara se bat pour qu'il n'en soit plus ainsi. Tout comme dans d’autres pays, la France en tête, qui abandonne si facilement ses animaux de compagnie.

 

 

Pas si Kawaï les Japonais...

 

En effet, comment expliquer qu'au Japon, où le chat est associé à une figure porte-bonheur à travers le maneki neko; où les stations de train, temples et parcs ont pour mascottes de vrais félins, où il est courant désormais d’entrer dans un bar à chats, et où certaines entreprises ont même décidé d’en accueillir dans leurs locaux pour tenir compagnie aux travailleurs stressés… Les abandons soient aussi nombreux?  My Cat Yugawara, auberge située à à Yugawara - ville connue pour ses sources chaudes - dans la préfecture de Kanagawa au Japon, offre une nuit d’essai avec un chaton… Histoire qu’il n’y ait pas de malentendus.

 

 

Passer la nuit en compagnie d'un chat...

 

Ce «ryokan» connu pour son design et mobilier minimaliste pour ses salles de bains communes et ses grandes chambres familiales qui peuvent accueillir jusqu’à cinq personnes, propose de découvrir si vous êtes ou non faits pour la vie de chat. Si vous avez choisi le package d’essai « découverte », qui vous permet de vivre avec une petite bête de 17h30 à 9 heures le lendemain matin, de changer sa litière, de jouer avec lui, bref de faire connaissance, vous saurez alors dixit Ochi, le maître des lieux, si vous êtes aptes à l’adoption…

 

 

La demande d’adoption suivie d’un entretien...

 

L'étape suivante ? La signature de la demande d’adoption suivie d’un entretien… Le personnel du ryokan détermine alors si vous êtes bien adaptés l'un à l'autre… Une fois l’affaire conclue, votre départ est fêté. «Nous connaissons la personnalité de chacun de nos « enfants » en raison de notre proximité, et nous n'avons pas créé ce lieu pour en tirer un quelconque profit», poursuit Ochi. "Nos revenus sont consacrés à l'entretien des installations, notamment à l'alimentation des chats et à leur santé ». Reste à savoir si ces cats ne seront pas, tels des « accessoires », traités comme  des tamagoshis oubliés dans les poches d'un jean…

 

Commentez


Abonnez-vous à la revue

RECHERCHER PAR