AccueilINNOVATIVE CLASSROOMS« SORTIR DES IDéES EN S’AFFRANCHISSANT DE TOUTE FRAYEUR, DE TOUT COMPLEXE ! »

« Sortir des idées en s’affranchissant de toute frayeur, de tout complexe ! »


Publié le 01/10/2020

Image actu

Agathe Lunel, directrice de création accompagne les « apprentis » créas dans leurs démarches créatives depuis quelques années déjà à Sup de Pub. Elle a récemment mené un projet pédagogique hors les murs avec les étudiants Creative Makers de 5e année. Le principe ? Plonger ces futurs directeurs artistiques et/ou concepteurs-rédacteurs au cœur du studio Black Tool, 500 m2 dédiés à l’image et au son, pour répondre à la problématique d’un client.

 

 

Le brief de PMU, accompagné de son agence Buzzman, est rapidement posé : rétablir l’image de la marque, attirer une nouvelle clientèle, renouveler ce qu’elle représente. « L’idée était de les mettre en simulation agence dans un temps imparti pour sortir des concepts et répondre à la demande du client. C’est une gymnastique de l’esprit qui va leur permettre de sortir des idées très vite, en s’abrogeant de toute frayeur et complexe » explique Agathe Lunel . Au menu donc : brain storming, discussions, hésitations, shooting, tournage, production, mise en scène, réalisation… De quoi toucher la réalité du doigt !

 

 

Rester concentrés sur le concept

 

Immergés dans un environnement optimisant le champ des possibles et soumis à un rythme atypique, les étudiants développent leur esprit critique, leur capacité à travailler dans l’urgence mais aussi en équipe, à faire preuve d’innovation et d’audace tout en respectant les consignes et le budget imparti. Ils apprennent à contourner, à décaler la demande du client pour mieux lui proposer des idées. Accompagnée par des professionnels du secteur comme Camille Sainson et Jérôme Gonfond, Agathe Lunel s’attache à travailler avec chaque équipe pour les orienter dans leur démarche créative. « Trouver les bons insights, créer des activations qui vont permettre à la marque de redynamiser sa communication, les habituer à travailler dans un temps restreint tout en restant concentrés sur le concept… », les étudiants se donnent à fond et se laissent prendre au jeu des conditions réelles, « hors les murs » de l’école, prêts à en découdre avec le marché de la communication et ses nouveaux enjeux à leur sortie de Sup de Pub, dans quelques mois. « Cette immersion nous aide à ne pas partir dans tous les sens, nous sommes vraiment emballés par le brief mais on ne peut pas tout solutionner ! » déclare un étudiant.

 

 

Un ping-pong d’idées

 

«C’est très motivant et très formateur pour nous de travailler ainsi en studio, aux côtés de pros, pour répondre à un brief en conditions réelles ! Nos idées doivent être fun tout en évitant le côté conventionnel». Les étudiants enchaînent les heures de travail et oublient l’école. Ils sont en agence, aux côtés de Florent Kervot, DGA de Buzzman et Timothée Loizeau, brand director de PMU. Les uns s’attachent au concept, les autres à la production, une fourmilière s’active dans le studio Black Tool. « C’est un très gros travail de recherche, une promesse à respecter dans un contexte général avec des idées à trouver, ils ont vraiment fait un super travail ! ». Le défi a été relevé, le client et l’agence sont convaincus et impressionnés. Par le travail accompli, mais par la démarche « En fait, ils se retrouvent face à un commercial en place depuis une vingtaine d’années, quelqu’un qui a quotidiennement l’habitude de voir passer de la créa, des idées, des présentations…. Notre jugement et notre appréciation du travail sont quasiment les mêmes que ceux qu’ils vont rencontrer dans quelques mois ! »

 

 

 

Crédit film

© Augustin Saldjian / Agathe Lunel

Commentez


Abonnez-vous à la revue

RECHERCHER PAR