AccueilCASE STUDYCRISE : BBC APPELLE à L'UNITé EN CAMPAGNE

Crise : BBC appelle à l'unité en campagne


Publié le 16/04/2020

Image actu

Après le coup de coeur de la rédac sur la campagne « Creativity goes on » d’Apple, c’est BBC qui nous charme.  Au menu, même idée et mêmes ficelles, ou presque, les intentions commerciales flagrantes en moins. En tant que diffuseur de service public en période de crise mondiale, BBC Creative marie la réalité morose et incertaine à l’humour, la poésie, et l’espoir dans une production juste et simple, qui va comme droit au coeur pour crier solidarité et courage à tous ceux qui luttent et qui résistent.

 

 

Visiblement, l'adage un poil rouillé selon lequel la créativité naît de la contrainte n'a pas fini de faire loi. La créativité des citoyens prospère en terres confinées, et ce pour le plus grand bonheur des publicitaires ! En filigrane d’une vie de confinement pas évidente, les citoyens du monde semblent développer une arme redoutable pour lutter contre la solitude, la désuétude et la perte d’espoir en climat plus qu’anxiogène : la créativité. En témoigne l’incroyable richesse de contenus postés au fil ds semaines sur les réseaux sociaux, témoignant de la modification drastique du quotidien de chacun. Apéros virtuels, réaménagement du domicile sports et musique en visio conférence et j’en passe, les feed Instagram, twitter, Facebook, n’ont jamais été aussi utiles et divertissants. 

 


1min30 pour conter le quotidien d'un monde confiné

 

Pour parler vrai, rien de tel que de vraies images et de vraies expériences, avec de vrais humains. Et visiblement ce n’est pas ce qui manque sur le tout digital actuel. Comme Apple, BBC profite de la créativité de sa cible pour la mettre sur le devant de la scène et en faire son propos. Un montage simple et évocateur tout fait d’images et de vidéos captées au cours des dernières semaines et partagées par les citoyens. 

 

 

Le pire, mais aussi le meilleur 

 

Des journaux TV quotidiens au ton incertain et grave, des rayons de supermarchés vides, des rues désertes et des vidéos réalisées par le personnel soignant pour encourager les citoyens à rester chez eux ; le tout contrebalancé par une ribambelle de contenus viraux chargés d’émotion et de de lumière comme une lueur d’espoir dans ce flou planétaire. Une société qui s’organise en marge et en dépit de la mort qui pèse sur le monde. Une entraide solidaire effective et nécéssaire, une manière de rappeler qu’en dépit de toutes les difficultés, « ne nous arrêtons pas » (« don’t quit »), parce qu’« ensemble, nous y arriverons ». 

 

Enfin, pour une larme à l’oeil et une campagne finement orchestrée assurée, une bande son qualitative est de rigueur. Et attention. Ici pas de violons ou d’accords génériques sans intérêt, mais Idris Elba au micro, un des premiers acteurs touché par le Coronavirus et désormais tiré d’affaire, interprétant le poème d'Edgar Guest « Don’t Quit ». Un texte édifiant et qui malgré son siècle d’âge ne manque pas à l’appel du réalisme actuel. 

 

Bref, c’est beau, parlant, encourageant et c’est ce qu’il nous fallait. 


 

 

 

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI

Abonnez-vous à la revue

RECHERCHER PAR