AccueilAUDACEZOé, "LA CITADINE" GRATUITE PENDANT TROIS ANS POUR LES HABITANTS DU VILLAGE APPY

Zoé, "la citadine" gratuite pendant trois ans pour les habitants du village Appy


Publié le 27/08/2020

Image actu

 

Renault prête gratuitement pendant trois ans à tous les habitants d’Appy, un village en Ariège, une voiture électrique. Objectif : convaincre la campagne des bienfaits de sa « citadine ».

 

C’était Noël cet été à Appy. Les onze foyers de ce petit village ariégeois ont reçu gratuitement une Zoé électrique. Chaque résident a aussi été équipé d’une borne de recharge (Wallbox) à son domicile, et une borne publique a été placée sur la place principale. Renault va prêter aux vingt-cinq habitants sa voiture électrique pendant trois ans. Le constructeur veut ainsi prouver que sa petite « citadine » (sic) peut s’adapter à la vie à la campagne.

 

 

Appy, choisie pour sa situation géographique

La commune n’a pas été choisie au hasard. Non pour son nom, Appy, malgré son adéquation avec le projet. Mais pour sa situation géographique. Située sur la route des Corniches, à 930 mètres d’altitude, elle représente un véritable défi pour les véhicules électriques avec ses routes pentues. « C’est vrai que ça monte beaucoup, pour arriver ici, mais la batterie se recharge dans les descentes, expliquait un habitant du village à La Depêche du Midi. Donc, les deux s’équilibrent. On parvient à 395 kilomètres d’autonomie environ ». Les conducteurs peuvent ainsi se rendre, sans aucun souci, à Perpignan (264 km aller-retour), Argelès-sur-Mer (316 km aller-retour) ou encore Toulouse (233 km aller-retour).

 

 

Une initiative imaginée par Publicis

 

Cette initiative imaginée par l’agence Publicis vise à « faire bouger les lignes et à casser les clichés de la mobilité électrique », selon le constructeur automobile français qui souhaite ainsi « démontrer que le passage aux véhicules électriques est simple et ne complexifie en rien le quotidien ». Les véhicules rechargeables mettent en effet du temps à trouver leurs marques en France.

 

 

À peine 4497 véhicules électriques particuliers ont été immatriculés

 

Lors du premier semestre 2019, à peine 4497 véhicules électriques particuliers ont été immatriculés dans l’hexagone. Les constructeurs n’ont pourtant pas ménagé leurs efforts pour séduire les automobilistes. Lors du dernier Salon automobile de Francfort (IAA) qui s’est tenu du 12 au 22 septembre dans la capitale financière allemande, les marques ont révélé de nombreux nouveaux modèles rechargeables . ID.3 de Volkswagen, CITIGOe iV de Skoda, Tavascan de Cupra, la nouvelle marque sportive de Seat… Cette électrification à marche forcée est un défi très coûteux pour les industriels. En 2022, Porsche aura investi plus de 6 milliards d’euros dans l’électromobilité. « Nous avons pour notre part annoncé en 2017 notre intention d’investir 11 milliards de dollars dans l’électrification de notre gamme », expliquait à INfluencia, Louis-Carl Vignon, le président de Ford France.

 

 

 Vive le déconfinement

 

La pandémie a été un coup très rude à supporter pour les constructeurs qui ont tenté, sans grand succès, de limiter la casse en faisant des campagnes de pub souvent assez originales. Les ventes de voitures en France ont, malgré tout, chuté de 93% pour le seul mois de mars. Soit une baisse des immatriculations de 70% par rapport à mars 2019. Les aides accordées par l’Etat ont permis de relancer le marché automobile en France depuis le déconfinement. En juin, 585.744 transactions ont été enregistrées, soit une hausse de 27,6% par rapport à l’année précédente lisait-t-on dans Capital. Ce bond spectaculaire a permis de récupérer 126.840 des 732.888 immatriculations perdues entre mars et mai 2020. L’électrique profite à plein de cette embellie.

 

 

Renault et Peugeot en profitent

 

Au mois de juin, les ventes de véhicules rechargeables ont ainsi bondi de 231% par rapport au même mois de l’année précédente. Ce chiffre est encore plus impressionnant lorsqu’on le compare à la hausse du marché qui atteint tout juste 2%. Sur le premier semestre, le marché du véhicule électrifié a progressé de 114%, avec 44.978 ventes. « Depuis le début de l’année, les immatriculations de véhicules électriques sont très encourageantes avec d’excellents résultats en juin, que le report des livraisons prévues au printemps n’explique pas seul, se félicite Cécile Goubet, la déléguée générale de l’Association nationale pour le développement de la mobilité électrique (Avere). La part importante des ménages, qui représentent 70 % des achats de voitures particulières électriques, parmi les acquéreurs en juin 2020 confirment un réel engouement pour les modèles à faibles émissions. Les aides annoncées dans le cadre du plan de relance pourraient permettre de conforter cette dynamique ».

 

 

7.050 Zoé achetées au mois de juin en France

 

Les marques françaises profitent à plein de cette reprise. Avec 7.050 Zoé achetées au mois de juin en France, Renault comptabilise trois fois plus (+355%) de commandes qu’en juin 2019. En Europe, 10.944 exemplaires de cette citadine ont été immatriculées en un mois, ce qui représente une progression de 107% en un an. Peugeot n’est pas en reste car les ventes de sa 208 électrique ont augmenté de 23% au premier semestre malgré le confinement. Ces marques doivent aujourd’hui convaincre les provinciaux vivant dans des villages reculés à tester les voitures rechargeables. A Appy de montrer l’exemple…

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI

Abonnez-vous à la revue


RECHERCHER PAR