24 novembre 2010

Temps de lecture : 1 min

Ford invente un nouveau lèche-vitrine

A l’occasion du lancement de son dernier modèle Edge à l’équipement hig tech, le constructeur automobile décline dans des vitrines de cinq grandes villes des USA, une campagne d’affichage interactive et ludique.

A l’occasion du lancement de son dernier modèle Edge à l’équipement hig tech, le constructeur automobile décline dans des vitrines de cinq grandes villes des USA, une campagne d’affichage interactive et ludique.

Imaginez une affiche en apparence statique mais qui, une fois animée, propose un jeu mixant le tactile, la gestuelle, l’audio et les donnés en temps réel. Dès que le piéton s’approche, une image de lèvres surdimensionnée apparait et l’invite à presser une touche. But de l’opération montée par Team Detroit et Monster Media: découvrir les multiples possibilités du dernier modèle de Ford. Une fois engagé dans la partie, il doit attraper le maximum de phrases émises par les lèvres. Au bout de trois échecs, le jeu s’arrête et le score du candidat s’affiche. Les meilleurs résultats obtenus dans chaque ville sont répertoriés et affichés.

Diffusée dans un premier temps à New York, Chicago, Dallas, Philadelphie et Los Angeles, ces affiches interactives de pointe vont l’être prochainement à Vancouver, Montréal et Toronto. Huit capitales régionales constituant des marchés clés pour la marque.

Voir la vidéo ici

L’opération colle bien à l’esprit de la nouvelle génération du modèle Edge de Ford, qui associe les caractéristiques d’un 4X4 et d’une berline, et ne manque pas d’équipements high tech. Un démarrage sans clé, un régulateur de vitesse adaptatif, un radar détecteur d’une éventuelle collision et assistant au freinage…

Sans compter son super joujou, «My Ford Touch», dont la fonction commande vocale comprend jusqu’à 10000 mots (repris par les lèvres de l’affiche). Ainsi, conducteur et passagers peuvent d’une simple parole, obtenir des informations ludiques ou pratiques aussi diverses que l’horoscope, les dernières cotations boursières et le nec plus ultra -pour une voiture !- l’accès à un itinéraire sans même avoir de GPS. L’objectif étant de permettre à l’automobiliste de rester connecté en permanence et confortablement avec son univers personnel.

L’automobile est donc bavarde comme le confirme la signature de la campagne : «Quelle autre voiture peut en dire autant?»… Cette dernière axée sur le thème unique des nouvelles technologies est déclinée en presse, en télévision, sur internet mais aussi dans les rues afin d’interpeller les consommateurs sur le potentiel technologique démultiplié du modèle.

Florence Berthier

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia