3 décembre 2015

Temps de lecture : 2 min

La Fnac : une marque réellement influente

Bientôt les fêtes de fin d’année et leurs emplettes. La Fnac en profite pour se rappeler à notre bon souvenir avec une campagne aussi créative qu’enthousiasmante. Elle renouvelle son genre autour d’une signature qui joue le collectif : « J’ai fait la Fnac ». Signés Marcel, les 3 films sont des bijoux publicitaires. Coups de coeur!

Bientôt les fêtes de fin d’année et leurs emplettes. La Fnac en profite pour se rappeler à notre bon souvenir avec une campagne aussi créative qu’enthousiasmante. Elle renouvelle son genre autour d’une signature qui joue le collectif : « J’ai fait la Fnac ». Signés Marcel, les 3 films sont des bijoux publicitaires. Coups de coeur !

La Fnac, c’est la marque culte de la culture qui appartient d’une façon ou d’une autre à tout le monde. Alors quand elle reprend la parole, chacun se réjouit : c’est un peu comme retrouver un vieux pote qui n’a jamais déçu. Pari à nouveau merveilleusement réitéré avec sa nouvelle campagne TV signée Marcel.

Grâce à un parti pris généreux et très inventif qui place cette enseigne emblématique au cœur du processus créatif de chacun, en faisant appel à la notion d’apprentissage. Mais pas n’importe quel apprentissage car il est choisi, ludique, sans concession mais sans pression. Faisant de la Fnac un appoint légitime des filières classiques, académiques « comme s’il y avait ceux qui font la Fac et ceux qui font la Fnac ».

Réaffirmer son esprit arty et son statut de référence

Installant justement la signature « J’ai fait la Fnac », elle repose sur trois films relatant en mode arty le parcours du rappeur, Nekfeu, du dessinateur/bédéiste, Christophe Blain et du photographe, Stéphane Lavoué. Trois artistes qui couvrent les départements iconiques de l’entreprise et qui en parallèle de leur formation traditionnelle racontent que sans la Fnac où ils ont trouvé inspiration, initiation, influence, rituel pour améliorer leur travail, ils seraient passés à côté de l’essentiel. Trois témoignages très différents mais complémentaires et intergénérationnels faisant un vrai écho à la relation que chacun de nous entretient avec ce distributeur si accueillant, si plein d’humanité(s). Ça sent le vécu. Et la sincérité est tellement au rendez-vous que cette campagne est une vraie réussite. Car bien sûr, le discours rappelle que c’est une référence incontournable dans un marché en mutation. Mais surtout il parle à tous et de tous. Y compris des vendeurs, véritables héros silencieux mais présentés comme une vraie force (de vente et de l’entreprise) avec leur caractère et leurs compétences qui ne sont pas dues au hasard. Sans oublier ses clients qui lui rendent hommage et qu’elle remercie en les mettant à l’honneur.

La marque culte de la culture portée par tous et pour tous

On se régale aussi par la forme très graphique des 3 films de 30″ servis en plus par d’excellentes bandes-son composées par Julien Diesnis, Fabien Girard ou Vitch. Produits par Eddy et conçus par Frédéric Leclerc (DA) et Pierre-Antoine Dupin (CR), ils prennent la forme de portraits très modernes. Nous emmenant à la perfection dans l’univers onirique de chacun. « Pour les films de Nekfeu et Stéphane Lavoué », explique l’agence «Hugo Ramirez, le réalisateur a privilégié un traité visuel distinctif, superposant prises de vue réelles et trait animé dessiné par lui ou par Théo Guignard ». Tandis que Christophe Blain a signé lui-même la création des images utilisées pour le sien. Tout est décidément parfait. C’est de la très très bonne pub, alors ne boudons pas notre plaisir : regardons la encore et encore online et offline. Et fréquentons encore et encore la Fnac si protéiforme.

Berthier Florence

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia