9 mai 2012

Temps de lecture : 2 min

La fiction: une réalité comme les autres?

Après les super-héros incarnés par des anonymes déguisés, voici que la fiction envahit les cartes des restos, les programmes scolaires et les terrains de sport. Demain, tous ré-enchantés à la sauce Walt Disney?

On connait la chanson: la crise, le manque de perspective, l’érosion des valeurs, etc. sont autant d’éléments du monde qui laissent penser aux spécialistes que le ré-enchantement est plus que jamais nécessaire. Mais il semblerait aujourd’hui que ce besoin atteigne un nouveau stade en sortant de la sphère de la consommation stricto-sensu: pour rendre le quotidien plus supportable, la fiction fait en effet une arrivée fracassante dans la réalité.

Tous des super héros qui s’ignorent

Tout a commencé avec les films de super-héros dont on voit le succès depuis des années. Le phénomène touche maintenant la vraie vie. Les Real Life Superheroes ont pris le relais  des personnages Marvel pour faire le bien dans leur communauté. Ces  super héros sont des hommes et des femmes (surtout des hommes…) habillés en superman ou tortue ninja et qui récoltent des fonds pour des associations caritatives, participent au nettoyage des espaces publics, informent les chômeurs et rendent visites aux sans abris. Ils font partie d’un mouvement bien réel : il y en aurait plusieurs centaines aux Etats-Unis. Le photographe Pierre-Elie de Pibrac leur a rendu hommage par une série de clichés exposé en ce moment  à la Opera Gallery à Paris.

On n’oubliera pas de signaler dans le registre les bottes « Wonder Woman » commercialisées par André et qui permettent à ces dames de se donner une légère touche de super pouvoirs.

Des plats au resto sortis de jeux vidéos

Le phénomène touche également les loisirs et les domaines lifestyle. Des agences de voyages proposent désormais des itinéraires scénarisés sur les traces du Da Vinci Code par exemple. Dans le domaine de l’alimentaire, on voit naître des restos dont la carte est remplie de plats tout droit sortis de grands films hollywoodiens. Les recettes sont simples à trouver : il suffit de revoir le film. Autre crédo : les plats de jeux vidéos. C’est celui choisi par le site à succès Gourmet Gaming qui met en recette tous les plats que l’on croise dans les Sim’s, MineCraft, Pokemon et bien d’autres. Chaque recette en ligne fait figurer comparativement l’image du plat dans le jeu et l’image du plat réalisé dans la vraie vie, histoire de pouvoir confronter la réalité avec la fiction.

Enfin en matière de sport, on citera le Chess Boxing, une discipline tout droit sortie d’une BD de Bilal et dont il existe depuis récemment la première fédération officielle. Le but : disputer une partie d’échecs pendant un round, enchaîner avec un combat de boxe au round suivant, puis reprendre la partie, etc.

Des zombies à la fac

La fiction est également un outil d’éducation. Ainsi, l’organisation des centres américains de contrôle et de prévention des maladies, dépendante de l’équivalent du Ministère de la santé, a lancé récemment une grande campagne d’information du public pour la formation aux situations d’urgence. Mais pas à n’importe quelle urgence : à une invasion nationale de zombies… La logique des autorités est simple : si la population est prête à survivre à une invasion de morts-vivants, elle pourra survivre à n’importe quel autre cataclysme.

Même raisonnement à l’Université du Michigan qui propose cet été à ces étudiants en sciences sociales de participer à des cours de survie aux zombies. L’idée est en plus d’étudier l’évolution des comportements – de celui de l’individu, à celui de la famille et des agences d’Etat – face à une grande catastrophe.

Zombies, super héros, jeux vidéos et bottes de sept lieux : si ça ce n’est pas du ré-enchantement, c’est au moins une façon pragmatique de transformer la fiction en réalité !

Alexis Botaya
Soon Soon Soon

Crédit photo :  Pierre-Elie de Pibrac

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia