17 avril 2013

Temps de lecture : 1 min

« Fashionirism », qui osera le retour vers la lumière ?

Boucheron, Iris van Herpen, Salvatore Ferragamo, Louis Vuitton, Vivienne Westwood, Gucci, Swarovski, Tiffany & Co, Saint Laurent, Baume & Mercier, Porsche… Tour d’horizon des campagnes digitales des plus belles marques à consulter dans le nouveau BLSTK Replay qui s’interroge cette semaine sur les nouvelles tendances des fashion movies.

Là où les photographes écrivent avec la lumière, on connaît aux écrivains une propension à la pénombre. Alors étrange inversement que nous vivons en ce moment. Nos réalisateurs de films de mode, maîtres de l’image, ne jouent plus sur la gamme de la clarté mais viennent capturer le sombre de notre univers pour nous présenter les collections de jeunes designers principalement, mais pas uniquement. Les récits y sont différents mais la tonalité trouve son inspiration dans la partie obscure de notre inconscient collectif.

S’y mêlent nos instincts sauvages qui prennent place dans des décors tamisés, l’hystérie devenant un élément presque plastique, la mélancolie une note esthétique et l’angoisse vient habiller en musique des mannequins, choisis pour leur capacité à incarner le pathos. Des scenarii très artistiques qui deviendraient presque les exutoires de leurs créateurs. Un mouvement qui se nourrit d’instants de vie, de fantasmes et de références cinématographiques. Une question subsiste, qui osera le retour vers la lumière ?

Sophie Perrier
content manager @ Balistik#Art

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia