23 mars 2016

Temps de lecture : 2 min

Faire du sexe entre gens de la com

En Serbie, un freelancer de la pub joue la carte du sexe avec ironie et humour pour se payer à moindre frais une campagne d’auto-promo.

En Serbie, un freelancer de la pub joue la carte du sexe avec ironie et humour pour se payer à moindre frais une campagne d’auto-promo.

Avis à tous les freelancers copywriters et creative strategists de France : si vous cherchez une idée de campagne auto-promotionnelle assez osée pour buzzer et sortir de la nasse concurrentielle, sachez que tout est presque permis. Vous avez de la chance, si l’industrie de la pub manque cruellement d’auto dérision, elle apprécie l’humour caustique. Mais aussi l’audace. Et surtout le sexe. Le Serbe, Marko Novakovic, a tiré sur les trois cordes pour tenter un coup de pub risqué qui dans les Balkans, a fonctionné.

Puisque l’ancien « créa » de TBWA Belgrade choisit de ne pas tomber dans le politiquement correct ni de céder à l’autocensure, nous avons décidé de ne pas le faire non plus. Après tout nous sommes entre adultes consentants tandis que Virginie Despentes ne s’est pas gênée pour étaler le verbe « baiser » dans le titre de son livre et de son film. Allons-y donc gaiement en vous posant la question : pourquoi accepter de se faire seulement « baiser » par les clients quand nous pouvons baiser entre nous ? Cet appel au libertinage, Marko Novakovic en a fait le slogan d’une plateforme amusante lancée début mars.

Le concept de AgencySexQuest repose sur un conditionnel au pastiche sans sérieux mais sérieusement conjugué : et si au lieu de pester contre le client qui a toujours raison même quand il a tort, on évacuait notre stress en ayant une relation sexuelle avec un(e) collègue. « Que vous vouliez l’admettre ou non, vous avez déjà eu un ébat avec quelqu’un de la pub », justifie le site web en présentant sa quête en forme de défi.

1100 visites uniques pour 1500 professionnels recensés au total

Conçu comme une extension pastiche de son populaire compte Instagram « Le client a toujours raison », comptoir digital pour complaintes de pubards soulés par les briefs, AgencySexQuest « est un projet marrant, une blague que j’ai pensée pour amuser les directeurs de clientèle, les DA et les copywriters qui me suivent sur Instagram », explique Marko Novakovic. Avec son listing et sa cartographie des agences « où baiser » de Belgrade, le site n’est pas un outil de travail. Son contenu n’est qu’ironie et deuxième degré mais il a le mérite de prendre le tournant cynique de l’appel au sexe.

Pour renforcer le buzz et asseoir la notoriété de sa plate-forme, Marko Novakovic a envoyé le jour de son lancement des boîtes de capotes brandées aux 30 plus grosses agences de la capitale serbe. Pour le freelancer, qui s’explique dans AdFreak, « la nouvelle tendance dans les Balkans est aux conférences de publicité dans des endroits isolés où tout le monde fait la fête, se drogue et couche avec tout le monde. Donc autant les encourager à coucher avec un(e) collègue de travail pour se débarrasser du stress ».

Comment le landerneau at-il réagi ? « Très bien. J’ai reçu plein d’emails de différentes agences qui me remerciaient pour le cadeau. Et puis ça va peut-être sonner cul-cul et stupide, mais j’ai reçu 300 demandes d’amis supplémentaires après le lancement. De plus, le site a généré 1100 visites uniques en sachant que l’industrie emploie dans les 1500 personnes à Belgrade », répond Marko Novakovic. Si cela vous donne des idées, vous savez au moins chers freelancers que votre cible peut accepter le clin d’œil moqueur, cynique mais amusant.

Adler Benjamin

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia