12 février 2015

Temps de lecture : 2 min

eyeFind : l’application mode anti-frustration ?

Avec l’application eyeFind, deux jeunes entrepreneuses se lancent un sacré pari : répertorier des milliers d’articles mode pour mettre fin au diktat de la frustration avec une bonne touche de social. Et pour mieux contenter leurs utilisateurs, elles lancent une opération de crowdfunding.

Avec l’application eyeFind, deux jeunes entrepreneuses se lancent un sacré pari : répertorier des milliers d’articles mode pour mettre fin au diktat de la frustration avec une bonne touche de social. Et pour mieux contenter leurs utilisateurs, elles lancent une opération de crowdfunding.

Imaginez, vous êtes dans le métro, dans la rue ou entre amis. Et là, vous avez un coup de foudre ! Il ou elle se tient juste devant vous à seulement quelques mètres. Mais comment l’aborder ? Rien de plus simple. Vous n’avez qu’à sortir votre smartphone, activer l’application eyeFind et prendre une photo du ou de la bien aimé(e). Mais ne vous méprenez pas, il ne s’agit pas d’une  personne mais plutôt d’un coup de cœur vestimentaire : un pull, un tee-shirt, une paire de basket ou même un châle…

« eyeFind a été pensé et conçu pour répondre à la frustration des femmes et des hommes et faciliter la vie de tout consommateur de mode », précise Julie Veg, co-fondatrice de eyeFind. Mais là ou l’application se démarque de la concurrence, comme les applications Fire Phone d’Amazon ou eBay Fashion, c’est dans son approche sociale. « eyeFind va plus loin que la reconnaissance instantanée et vous donne la possibilité de suivre le style quotidien de vos amis et de tous les membres de la communauté que vous avez croisés ». Ces derniers baptisés « Finderz » auront accès à un vide dressing alimenté en permanence qui devrait ressembler à une sorte de caverne d’Ali Baba. Des blogueuses modes seront également sélectionnées afin de faire connaitre leurs plus belles pièces et conseils pratiques. Pour bénéficier d’un vivier conséquent, l’objectif est d’atteindre 80 000 utilisateurs d’ici à la fin de l’année. Avec une telle manne de données, les marques pourraient bénéficier d’un indicateur de tendance non négligeable. Amazon, eBay, Zalando ou encore Celio… l’ont bien compris en lançant des applications du même genre.

eyeFind : mode d’emploi

Grâce à un algorithme élaboré par une équipe d’ingénieurs, et à une base de données d’images d’environ 350 000 références, vous avez de fortes chances de retrouver ce petit bikini à paillettes tant désiré ou encore ce joli tee-shirt à motif aztèque. « Notre technologie exclusive s’attarde sur tous les éléments représentatifs tels que la texture, la couleur, la forme… Elle permet ensuite de ressortir les éléments les plus ressemblants, présents dans notre large base de données », explique le site. Il est également possible de prendre directement des photos d’un réseau social, d’un magazine ou encore d’une vitrine. Si votre budget est serré, vous pouvez même effectuer une recherche par ordre de prix. L’application, véritable Shazam de la mode, se chargera de trouver le vêtement idoine.

L’histoire de eyeFind est avant tout une question d’amitié et de coup de cœur professionnel : « Cloé et moi nous sommes rencontrées sur les bancs de l’école et l’alchimie a tout de suite fonctionné. En 2012, lors d’un challenge organisé par notre établissement, nous avons présenté le projet. Devant l’enthousiasme des professeurs et de notre classe, on se devait de peaufiner l’idée pour la lancer pour de bon », se remémore Julie Veg. La suite ? Courant 2014, une première version test voit le jour, mais pour aller plus loin, l’équipe a besoin de fonds supplémentaires. Depuis quelques jours, une opération de crownfunding a été lancée sur Ulule et vous avez jusqu’au 12 mars pour apporter votre pierre à l’édifice. Rêve ultime, si l’application atteint les 5 millions d’euros, une imprimante 3D sera développée pour copier en direct chaque vêtement. A votre bon cœur.

Objectif : 5 millions

Espinosa Eric

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia