5 mai 2017

Temps de lecture : 2 min

Excuse-toi, occupe-toi des gosses et va faire le ménage !

Des hommes qui se filment en train de faire leur mea-culpa sur la répartition inégale des tâches domestiques dans leur couple, c’est l’opération #285excuses de la Boulangère et l'agence Glory Paris pour contribuer à l’égalité homme/femme.

Des hommes qui se filment en train de faire leur mea-culpa sur la répartition inégale des tâches domestiques dans leur couple, c’est l’opération #285excuses de la Boulangère et l’agence Glory Paris pour contribuer à l’égalité homme/femme.

Un grand pas pour l’Homme, un petit pas pour les femmes. C’est ainsi qu’on pourrait résumer l’objectif de l’opération #285excuses pensée par l’agence Glory Paris pour La Boulangère. Son but ? Inciter les hommes en couple à présenter en vidéo et publiquement leur mille et une excuses expliquant leur maigre participation dans les tâches de la vie quotidienne de couple. Car le déséquilibre est net : selon une étude récente du CREDOC, les femmes consacrent en moyenne 2,5 fois plus de temps aux tâches domestiques que leur compagnon. Un constat ahurissant qui contraste lourdement avec l’émancipation de la gente féminine qui se considère volontiers comme des femmes actives avant d’être des mères de famille.

Pour médiatiser un phénomène de société majeur et souvent infra-ordinarisé, l’agence Glory Paris et La Boulangère vont diffuser les vidéos des participants à la télévision et sur les réseaux sociaux. De quoi donner à ces mea-culpa courageux une large résonnance, rappeler les fondamentaux et susciter un débat nécessaire au XXIème siècle.

Pour inciter les plus frileux à se lancer, trois hommes se sont déjà chargés de donner l’exemple. Il s’agit des trois rugbymen : Jules Plisson, Pascal Papé et Maxime Machenaud, figures emblématiques d’un sport viril en principe éloigné des tâches domestiques. Sur Facebook, on peut déjà voir Maxime Machenaud en pleine contrition auprès de sa femme. De quoi remettre en question ses congénères un brin machiste.

Inscrire la marque dans l’évolution des mœurs

La stratégie de La Boulangère est de s’inscrire dans la modernité et dans l’évolution de la conscience collective. Et en proposant aux hommes un mea-culpa national et médiatisé, cette opération veut faire bouger les lignes tout en cassant les codes. Rares sont en effet les campagnes qui invitent leur cible à se mouiller autant. Reste à savoir si cette campagne aura un quelconque effet sur les mœurs. Le dispositif de communication pourrait être vu comme une bonne idée… côté féminin. Maintenant on attend de voir si les hommes concernés par ce type de message, car il faut éviter de faire une généralité, se confondront en excuses pour non-assistance à sa femme qui besogne… Ou tout simplement se remettront en question.

Ceci étant dit, histoire que ces excuses soient authentiques et manifestent une volonté d’action, le quotidien l’Equipe et la page Facebook www.285excuses.com seront chargés de sélectionner les témoignages les plus sincères. Messieurs, si vous vous en sentez de taille, vous n’avez plus d’excuses pour prendre pleinement votre place d’homme du XXIème siècle.

Salas Romain

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia