9 juillet 2024

Temps de lecture : 1 min

Evénement d’importance majeure : liste allongée mais « angle mort » persistant des plateformes

Le Journal Officiel a publié ce samedi 6 juillet le décret qui révise la liste des événements dits d’importance majeure (EIM), après plusieurs consultations publiques menées au cours de la dernière décennie par les ministres successifs de la Culture et des Sports, dont la dernière au printemps 2022

Sport Paris (IVe), le 13 avril 2023 Illustration Jeux Olympiques de Paris 2024 Ici les anneaux olympiques sur le parvis de l'hôtel de ville. Photo LP / Fred Dugit

Au sein de la nouvelle liste, les Jeux paralympiques s’ajoutent aux Jeux Olympiques, la symétrie à est à peu près parfaite entre compétitions masculines et féminines, certaines compétitions de volleyball et de ski alpin sont désormais concernées, et la présence d’équipes ou d’athlètes français en demi-finale en fait rentrer d’autres dans le dispositif. En revanche, et comme le relève l’Arcom dans l’avis également publié par le Journal Officielle décret se limite à imposer au détenteur de droits payants une obligation de mise sur le marché des droits en clair, pour les phases concernées, plutôt que d’assurer que la diffusion de l’épreuve concernée sera effectivement accessible gratuitement. Et le nouveau décret ne modifie pas la situation existante concernant les plateformes OTT, puisque les chaînes de télévision restent les seuls à y être soumis. Les plateformes peuvent continuer à acquérir l’ensemble des droits, en en réservant l’accès à leurs seuls abonnés.


Lire l’ensemble de l’analyse de NPA Conseil

À lire aussi sur le même thème

Les Newsletters du groupe INfluencia : La quotidienne influencia — minted — the good. Recevez une dose d'innovations Pub, Media, Marketing, AdTech... et de GOOD

Bonne idée ! Je m'inscris !

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia