16 novembre 2011

Temps de lecture : 1 min

Espèce de Bachi-bouzouk….

Pour Jean-Luc Mélenchon, François Hollande ne serait qu'«un capitaine de pédalo ». Luc Chatel, lui préfère Asterix/Sarkozy à Babar/Hollande... Au cas où vous ne l'auriez pas remarqué, les élections approchent. Et chacun y va de sa petite phrase assassine qui permettra d'occulter le manque de propositions et sera remarquée par les media. Des media qui bien souvent ne vont pas beaucoup plus loin, hélas, dans l'analyse du discours de nos «grands» hommes.

Certes tout cela n’est pas très méchant. Et nous n’en sommes pas encore -et il faut espérer ne pas en arriver là- aux horreurs que se jetaient les politiques dans les travées de l’Assemblée à la fin du XIXè siècle et que rappelle Thomas Bouchet dans son livre  »Noms d’oiseaux… L’insulte en politique de la restauration à nos jours »: « «Lâche, excrément, pied, allemand, gland de potence, baron de mes deux, Zola, gâteux, juif, moule à claque, olibrius, fœtus, déflaque, Dreyfus»*…
Mais dans une période où les partis politiques n’ont pas grand chose de neuf et d’enthousiasmant à offrir aux Français, il ne faudrait pas que l’insulte en politique redevienne un nouveau mode de communication.

Petit message à l’intention de nos candidats de tout poil: si vraiment vous chercher des «mots doux», voici quelques idées à piocher chez le Capitaine Haddock: Bachi-bouzouk, bougre de faux jetons à la sauce tartare, ectoplasme à roulettes, espèce de porc-épic mal embouché, concentré de moules à gaufres, loup-garou à la graisse de renoncule, espèce de mitrailleur à bavette, faux jeton à la sauce tartare, Cyrano à quatre pattes, bayadère de carnaval, espèce de chouette mal empaillée, espèce de mérinos mal peigné, coloquinte à la graisse de hérisson… Et si cela ne vous plait pas, la liste n’est pas terminée. Le  descendant du chevalier  en a plein d’autres en réserve dans sa pipe…

Isabelle Musnik

* éditions Stock

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

10/09/2021
Peur sur la ville

Non je ne vais pas vous parler de Bébel, mais de Xavier. Xavier, c’est le nom de ce robot déployé pendant trois…

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia