27 janvier 2010

Temps de lecture : 1 min

Espagne : les produits de régime bientôt interdits de pub TV.

Le gouvernement espagnol radicalise son combat contre l'incitation à la maigreur.

Le gouvernement espagnol radicalise son combat contre l’incitation à la maigreur

Après avoir décidé, en 2006, que les mannequins dont l’IMC (indice de masse corporelle) inférieur à 18 seraient écartées de tout défilé, et obtenu, en 2007, des magasins pour femmes -comme Mango et Zara- que leur vitrine ne présente pas des vêtements de taille inférieure à 38, l’Espagne franchit un cap supplémentaire dans la lutte contre les troubles du comportement alimentaire.
En effet, les publicités pour les produits de régime, les traitements amincissants ou la chirurgie esthétique -reconnues plus dangereuses pour les jeunes, que les campagnes pour l’alcool- risquent d’être interdits d’antenne avant 22 heures. Une directive déjà adoptée par le Sénat et bientôt par le Congrès des députés. L’objectif est de poursuivre la lutte contre le nombre grandissant des jeunes anorexiques et/ou boulimiques et d’améliorer la santé mentale et physique des jeunes filles obnubilées par leur poids et leur apparence, en évitant les discours discriminants.
Le texte est clair : les annonceurs ne peuvent plus diffuser des annonces favorisant le culte du corps parfait, dénigrant l’image qu’on peut avoir de son physique ou valorisant le diktat de l’apparence comme un moyen d’intégration dans la société. Une décision lourde de conséquences pour le media télé, car en 2008, le secteur de la beauté et de l’hygiène était le troisième investisseur en Espagne avec un volume de 708 M$, et près de 7000 spots sur les univers du régime et de la minceur étaient déclinés sur les différentes chaînes.
Combattre l’incitation à la maigreur à la télévision est une cause nécessaire et juste. Reste que les annonceurs risquent de tourner la loi en suivant l’exemple des cigarettes et de l’alcool qui ont maintenu leurs budgets mais les ont tout simplement transféré vers le sponsoring, l’événementiel et Internet. Des secteurs qui, eux, ont toujours le droit de passer leurs messages à partir de 21h ! Cherchez l’erreur…

Florence Berthier

       

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia