6 juillet 2014

Temps de lecture : 2 min

L’électrique n’a besoin de personne en Harley Davidson

Après 111 ans d’existence, Harley Davidson se met à l’électrique. Pour mieux appréhender et réussir sur ce nouveau marché, le fabricant de motos lance une expérience participative originale.

Et non la moto électrique n’est pas l’ennemi bobo et écolo du biker viril tatoué. L’ode à la liberté façon « Easy Rider » peut aussi se faire sans pollution environnementale et sonore ! La preuve avec le « Project LiveWire Experience », que vient de lancer Harley Davidson pour crowdsourcer la conception finale de sa future bécane électrique, restée encore pour l’instant à la phase expérimentale. « Harley-Davidson a toujours donné priorité à ses fidèles dans son approche de développement de produit. En leur donnant la possibilité de conduire ce modèle et de nous donner leurs retours et impressions, nous restons dans cette stratégie : c’est le consommateur qui va dessiner les contours du futur de notre première moto électrique », explique le mythique constructeur sur le site de son génial projet marketing participatif. Pas encore commercialisé, l’engin en test sert juste donc pour l’instant de levier de crowdsourcing. Comment ?

Depuis la fin juin, Harley Davidson a entamé un « road trip » sur la célèbre Route 66, visitant plus de trente concessionnaires et magasins à travers les Etats-Unis d’ici la fin de l’année. Pendant cette tournée participative, des heureux élus sélectionnés à l’avance auront le privilège de pouvoir conduire la moto avant de pouvoir donner leurs ressentis, idées et suggestions au fabricant, qui en tiendra compte avant de lancer sa nouveauté sur le marché.

Etre durable mais rester libre

« Project LiveWire ressemble plus à la première guitare électrique qu’à la première voiture électrique. C’est l’expression d’une individualité et d’un style iconique, comme les autres modèles sauf que celui là est électrique. C’est pour nous une déclaration audacieuse, en tant que marque et entreprise », commente officiellement Mark-Hans Richer, Senior Vice President and Chief Marketing Officer. Conçue pour « offrir une expérience de conduite viscérale avec un nouveau son caractéristique », la prochaine Harley écolo sera plus urbaine et capable de déambuler dans n’importe quelle rue.

Pour ceux qui voudraient s’amuser à la tester sans avoir le permis, la marque permet une simulation avec sa Jumpstart Demo. Cette expérience virtuelle suffira également pour donner son feedback et s’impliquer dans la construction finale et la commercialisation de la bécane du futur. « Parce que la technologie électrique évolue rapidement, nous sommes très enthousiastes à l’idée de solliciter nos motards pour mieux comprendre comment réussir dans ce marché », confie Mark-Hans Richer. « Préserver l’environnement de la conduite est primordial. Cette expérience est juste un élément de notre effort de préservation et de renouvellement de la liberté des voyages en moto pour les prochaines générations », ajoute Matt Levatich, président et CEO.

Après s’être avalé la Route 66, le Project LiveWire Experience continuera de se balader dans tous les Etats-Unis en 2015 avant de s’étendre au Canada puis à l’Europe. Les fidèles vont-ils répondre présents ou bien la marque centenaire va-t-elle toucher une nouvelle audience ? Harley ambitionne le coup double.

Benjamin Adler / @BenjaminAdlerLA

La rédaction

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia