25 avril 2021

Temps de lecture : 3 min

Éduquer nos enfants à l’argent, un enjeu pour l’économie de demain

Il est urgent d’éduquer les jeunes Français à l’univers de leur argent. Ils doivent acquérir les connaissances et la pratique d’une gestion budgétaire et financière saine et responsable. C’est un enjeu de taille car ce sont eux qui développeront l’économie française de demain.

C’est bien connu, les Français entretiennent avec l’argent un rapport complexe. Une idée que vient confirmer l’ouvrage collectif « Les Français et l’argent » récemment publié sous la direction des économistes Daniel Cohen et Claudia Senik. Dans ce livre on y découvre, notamment, « que c’est en France que la corrélation entre bonheur individuel et argent est la plus forte ». Pourtant, les Français portent souvent un regard suspicieux sur la richesse. Mais d’où vient cette dualité entre envie et honte ? Si les raisons sont difficiles à cerner, le secret savamment gardé autour de l’argent participe sans doute à cet état d’esprit.

Les lourdes carences des français en matière d’éducation financière

Alors que les Français exposent leur vie sur internet, l’argent reste un sujet tabou. Et il l’est jusque sur les bancs de l’école, la finance étant une des grandes oubliées de l’éducation nationale. En 2016, un sondage de l’IFOP révélait que 85% des Français n’avaient bénéficié d’aucune éducation budgétaire et financière, que ce soit à l’école, à l’université, dans leur entreprise ou dans un institut spécialisé. Dans une étude plus récente (2019) réalisée par l’Audirep**, 77 % des Français estiment avoir un niveau de connaissance moyen ou faible sur les questions financières. Une carence éducative dont les répercussions sur la vie des habitants de l’hexagône et l’économie du pays sont colossales. En effet, combien sont-ils à hésiter à s’entretenir avec un banquier de peur de ne pas saisir les termes ou les mécanismes financiers ? Combien vont ne jamais envisager une aventure entrepreneuriale, parce qu’ils pensent ne pas disposer des compétences financières requises ? Combien se font rouler dans la farine par des vendeurs de placements soi-disant miraculeux ? Combien sont-ils à mal optimiser leur argent parce qu’ils ne savent pas utiliser les bons leviers financiers ? Combien vont reculer devant un projet par peur de ne pas savoir le gérer financièrement ? Autant de comportements trop présents dans les familles, en tout cas celles dans lesquelles on n’a pas reçu d’éducation financière et qui pénalisent in fine et malgré eux l’économie nationale.

Face à une telle situation Michel Sapin, Ministre de l’Économie et des Finances (2014-2017) a, en 2017, confié à la Banque de France la mise en place d’une stratégie d’éducation budgétaire et financière, poursuivie par Bruno Le Maire. Objectif ? Permettre à chaque citoyen de bénéficier « des clés indispensables à la réussite de [son] projet personnel, de [son] entreprise, ou tout simplement pour mieux gérer [son] budget au quotidien en évitant les difficultés financières ». Une stratégie déclinée en plusieurs volets avec, entre autres, l’ouverture de Citéco, la Cité de l’Économie ou des opérations menées par le ministère de l’Éducation Nationale avec des supports pédagogiques et un passeport d’éducation financière, EDUCFI.

Argent de poche, vide-grenier, tâches de la vie quotidienne

Mais ces outils sont malheureusement insuffisants pour faire de nos enfants de futurs bons gestionnaires de leur budget. Il faut de la pratique. Plusieurs actions peuvent être utilisées. L’argent de poche constitue par exemple un bon outil pédagogique. Donnés par les parents de façon hebdomadaire ou mensuelle selon l’âge, ces quelques dizaines d’euros leurs permettent d’apprendre à gérer un budget récurrent. Outre l’argent de poche, l’enfant ou l’adolescent peut essayer de gagner un peu d’argent par diverses activités. Pour les plus jeunes (dès 7 ans ), la participation à un vide-grenier avec ses parents pour vendre des jeux avec lesquels il ne joue plus et, pour les plus grands (dès l’entrée au collège), la vente de leurs vêtements sur des sites comme Vinted sont d’excellents moyens de se confronter à la relation commerciale, à la séparation des objets et à la valeur des choses. Il peut également être pertinent de rémunérer ses enfants pour une activité à la maison, mais qui aurait nécessité le paiement à un prestataire comme repeindre une chambre, garder ses petits-frères et soeurs ou tondre la pelouse.

Toutes ces activités ont des vertus pédagogiques.

Elles familiarisent les enfants et adolescents avec la notion d’argent et les initient à celle d’économie. Ces quelques dizaines d’euros venus des parents ou gagnés sont un excellent moyen de croître en maturité et d’agir avec responsabilité sur le plan financier. C’est aussi pour les parents l’occasion de parler d’argent avec leurs enfants et de les accompagner dans la connaissance du monde de la finance. Et c’est enfin le moyen de posséder la connaissance qui plus tard leur permettra d’oser pousser la porte d’une banque et de se lancer dans des projets.

2021 l’année de tous les possibles ! En effet, les mesures mises en place par le gouvernement n’ont certes pas encore montré de changements significatifs pour le moment, mais ont permis de mettre en place des actions de sensibilisation au sein des établissements scolaires et de rallier une grande partie des acteurs déjà impliqués sur le sujet. Chaque acteur, à son niveau, a le pouvoir d’apporter des solutions concrètes à cet enjeu sociétal majeur. Bercy doit proposer des clés de lecture plus concrètes à la jeunesse que le passeport EDUCFI. En cette période de crise, il est plus que jamais nécessaire que la question de l’épargne personnelle devienne une priorité éducative.

**https://www.banquefrance.fr/sites/default/files/audirep_banque_de_france_resultats_educfi_v3.pdf

***Sondage « Education financière : connaissances et pratiques des Français » réalisé par l’IFOP en septembre 2016 pour le Ministère de l’Economie et des Finances.

Ménager Caroline

À lire aussi sur le même thème

Allez plus loin avec Influencia

the good newsletter

LES FORMATIONS INFLUENCIA

les abonnements Influencia